bonne nouvelle

Écrit par marief (Montreal) Le 6 mars 2012, 19:20
2 réponses - répondre - signaler comme inapproprié

Une bonne nouvelles pour les clients de Manon Hubert qui ont involontairement achetés des forfaits d'une dame qui les a fraudé.
Texte tiré de Express Voyage

 

Mardi, 6 mars 2012

 

 

 

 

ÉDITION SPÉCIALE : Les clients de Manon Hubert seront indemnisés par le FICAV

André Désiront

editionspecialev.jpg

Christian Guillet, anciennement de Club Voyages Langelier

Christian Guillet, anciennement de Club Voyages Langelier

Même si les cotisations au FICAV (Fonds d’indemnisation des clients des agents de Voyages) n’ont pas été versées, les clients de Manon Hubert seront indemnisés par le Fonds. Pour permettre ce remboursement, l’Office de la protection du consommateur (OPC) vient de transférer toutes les réclamations des consommateurs lésés dans le dossier de la compagnie Christian Guillet et associés inc., qui faisait affaire sous le nom de Club Voyages Langelier. Ces mêmes réclamations, qui étaient traitées par Jonathan Lemay, désigné comme administrateur provisoire le 6 février dernier, ont été transférées à un nouvel administrateur chargé de liquider les dossiers de Club Voyages Langelier, André Champagne.

Manon Hubert est cette dame qui vendait des voyages sans détenir la certification de conseiller obligatoire. Son système consistait à vendre, à l’avance, des forfaits à prix réduit et d’attendre que les prix baissent pour effectuer la réservation. Lorsque les prix ne baissaient pas comme prévu, elle se finançait avec les sommes versées par d’autres clients qui partaient plus tard. Lorsqu’elle s’est évaporée dans la nature, en janvier dernier, elle a abandonné plus de 400 dossiers impliquant 1000 consommateurs qui avaient payé un total de 1,7 million $ pour des services qui n’ont pas été rendus.

Le porte-parole de l’OPC, Jean-Jacques Préaux, justifie le transfert des dossiers en invoquant le fait que Manon Hubert faisait exclusivement affaire avec Club Voyages Langelier. «C’est aussi un message que nous adressons aux agences : leurs gestionnaires doivent s’assurer que toutes les personnes qui vendent des voyages pour elles détiennent bien les certifications nécessaires», observe-t-il.

Du côté de l’AAVQ (Association des agents de voyages du Québec), le vice-président, Moscou Côté, déclarait : «Normalement, le FICAV ne devrait être mis à contribution que si les primes ont été payées dans les règles et, ici, il semble que ce ne soit pas le cas. Ce n’est même pas acceptable si on voit qu’il y a eu aveuglement volontaire de la part des consommateurs. Mais les administrateurs de l’AAVQ vont prendre connaissance de la position de l’Office et examiner tous les éléments en jeu, avant de prendre position.»

Robert Turcotte, président du Conseil régional de l’ACTA n’était pas disponible pour commenter l’affaire.

Les consommateurs lésés seront remboursés à même le FICAV à partir du 11 juillet 2012. Comme Manon Hubert exigeait des paiements comptants, les compagnies de cartes de crédit ne seront pas mises à contribution.

 
playacana (longueuil) jours avant mon prochain voyage 95

enfin une bonne nouvelle pour ce genre de fraude !!!

playacana :)

(répondre) (signaler comme inapproprié) (Le 6 mars 2012, 19:24)
Jolin (montreal)

Tout a fait!!!!

 

(répondre) (signaler comme inapproprié) (Le 6 mars 2012, 20:16)
Retour à la liste

Écrire une réponse :



Envoyer