VAR

La vie dans le désert

16 avril 2018
Blogueur invité

Peu d’endroits dans le monde me donnent envie de me lever à l’aube. Je ne suis pas matinale, je ne l’ai jamais été. Pourtant, dans le désert de Californie, une sorte de magie me tire du lit dès les premières lueurs, me fait me ruer dehors pour voir le soleil se lever sur cette gigantesque étendue rocailleuse.

Le désert a un charme particulier et inexplicable. On y découvre un paysage unique, on y vit un doux dépaysement qui nous donne envie d’y revenir. Moi, malgré la chaleur écrasante qui fait partie intégrante de la vie dans le désert, ça fait trois fois que je me laisse séduire.

Joshua Tree

Durant les premiers jours, je suis installée à Twentynine Palms. Je suis à un peu plus de deux heures de Los Angeles, aux portes du parc national de Joshua Tree où je compte bien me rendre chaque jour pour découvrir ses paysages arides, peuplés de cactus et de yuccas. Autour de la maison, le désert s’étend à perte de vue. C’est indescriptible.


Pour éviter la chaleur de midi, je me rends de bonne heure au Joshua Tree National Park. C’est le printemps – les grosses chaleurs ne sont pas encore commencées et les cactus sont en fleurs. C’est le moment idéal pour visiter le parc!

Plusieurs sentiers de randonnée sillonnent le parc et il y en a pour tous les degrés d’expérience. Je me sens prête pour un défi : je me lance dans une randonnée de 3 heures (aller-retour) pour découvrir l’oasis de Fortynine Palms. Après une montée sportive mais pas trop ardue, je vois le sentier descendre vers une oasis nichée entre les montagnes. Je pique-nique à l’ombre des palmiers avant d’entreprendre le chemin du retour.

Essoufflée mais satisfaite, je parcours une partie du parc en voiture. J’admire les cactus en fleurs du Cholla Cactus Garden, puis traverse une vaste vallée où se dressent des centaines de Joshua trees, ces arbres nommés en l’honneur d’un personnage biblique parce qu’ils donnent l’impression de lever les bras au ciel pour prier. Finalement, j’arrive à Keys View, de l’autre côté du parc. À mes pieds s’étend la vallée de Coachella, immense et magnifique. Au loin, à l’ombre du mont San Jacinto, je peux distinguer la ville de Palm Springs, où je serai bientôt.


Palm Springs

C’est à regret que je quitte ma jolie retraite au milieu du désert, mais je suis impatiente de découvrir ma prochaine destination. Palm Springs, c’est comme une oasis artificielle, une ville dont la seule présence au beau milieu du désert semble improbable et inusitée.


À une époque, Palm Springs était un lieu de vacances chéri par les plus grands noms d’Hollywood. D’Elvis Presley à Frank Sinatra en passant par Elizabeth Taylor, tous venaient profiter du soleil et des fêtes mémorables qui se donnaient ici. Après cet âge d’or, la ville a perdu un peu de son lustre, devenant surtout populaire auprès des retraités. Mais aujourd’hui, Palm Springs renaît de ses cendres pour redevenir une destination vacances incontournable, prisée pour son atmosphère glamour et son charme un peu kitsch.

Je m’installe au Ace Hotel, un hôtel festif et résolument cool qui a élu domicile dans un vieux motel complètement revampé. Son restaurant, le King’s Highway, offre de délicieux plats à saveur locale, à toute heure du jour.

Après avoir posé mes valises, je pars à la découverte des bijoux de l’architecture moderniste dont Palm Springs regorge. Plusieurs visites guidées sont disponibles pour les férus d’architecture et de design, mais je choisis de m’aventurer en autodidacte dans les rues de la ville, bordées de maisons aux lignes épurées. Le long de Palm Canyon Drive, je m’arrête dans les boutiques de meubles et d’objets d’époque, où je déniche une lampe de style mid-century que je trouverai bien le moyen de rapporter à Montréal.

En soirée, je décide de me gâter un peu et me dirige vers Mr. Lyons, un steak house qui mérite amplement son statut d’institution. En me glissant sur l’une de ses banquettes de velours vert, j’ai l’impression de revenir dans le temps et je me surprends à chercher Frank Sinatra du regard.

Après un repas délicieux, je décide de prendre un dernier verre avant de rentrer à l’hôtel. Je découvre le Bootlegger Tiki, un speakeasy minuscule décoré à la mode polynésienne. Le barman me recommande un cocktail fruité, que je savoure avec plaisir dans une ambiance feutrée.

Plus de Palm Springs + Salvation Mountain


En matinée, je me rends au Moorten Botanical Garden, un jardin luxuriant qui offre un vibrant hommage à la flore du désert. Cet endroit peuplé de cactus est en fait un jardin privé, l’initiative de Patricia et Chester Moorten, deux amoureux de la nature. Le jardin a connu ses premiers balbutiements dans les années 30 et n’a cessé de grandir depuis. Aujourd’hui, il est sous la responsabilité de Clark Moorten, le fils de ses fondateurs. Pour quelques dollars, les visiteurs peuvent vagabonder dans ses allées ombragées et découvrir sa jolie serre de cactus.

Je saute ensuite dans ma voiture pour aller découvrir un autre trésor du désert de Californie : Salvation Mountain. Après une heure et demie de route, au beau milieu de nulle part, je vois enfin se dresser devant moi une colline multicolore a l’allure surréaliste.. Salvation Mountain a été l’œuvre d’une vie pour son créateur, Leonard Knight, jusqu’à sa mort en 2014. Il l’a conçue comme un hommage à Dieu, mais pas besoin d’être croyant pour se laisser impressionner par la grandeur de cette sculpture à même le paysage désertique.


Émue, je reprends le chemin de Palm Springs. En rentrant à l’hôtel, je profite de la douceur de la fin de journée pour me prélasser au bord de la piscine, un cocktail à la main. Le soleil descend derrière le mont San Jacinto et je me dis que je pourrais bien rester ici toute une vie!


Catherine Ostiguy, blogueuse invitée

Crédit photo : Catherine Ostiguy


1 septembre 2015
Conseils de voyage

Pourboire et cadeaux pour un voyage dans le sud

Tous les voyageurs le savent, la femme de chambre est l’étrangère qui entre le plus d ...


Lire l'article
7 mai 2015
Nouvelles générales

The Beatles : Sur les traces de la légende

Je vous propose aujourd’hui un petit tour de Liverpool pour suivre les traces d ...


Lire l'article
24 août 2015
Guides Voyages

Destinations LGBT

Voyageurs gais et lesbiennes, je vous propose aujourd’hui une liste de destinations e ...


Lire l'article
clavardage