VAR

Les avantages d’un voyage de type circuit

19 juin 2018
Blogueur invité

Depuis déjà un certain temps, Israël me faisait de l’œil. Les affiches Air Transat dans l’abribus qui annonçaient un vol direct vers Tel-Aviv, alors que la pluie printanière s’abattait sur Montréal. Lorsque Voyages à Rabais m’a annoncé cette extraordinaire opportunité, je m’y suis lancé les deux yeux fermés et le sourire collé aux lèvres. J’y retrouvais dans ce périple deux nouveautés : une première au Moyen-Orient, et une première pour le voyage de type circuit organisé. Tout était déjà planifié : billet d’avion, chambres d’hôtel, transport à travers tout le pays. Pour une Germaine comme moi, ça devenait presque un défi que de se laisser trimbaler sans trop se casser le bicycle. Et vous savez quoi ? On dirait que j’ai pas haïs ça…

Voici trois bonnes raisons de se laisser tenter par une aventure en circuit :

Ben, notre encyclopédie sur deux pattes    

1. Les connaissances historiques du guide

Nul autre ne connaitra mieux l’aspect historique d’un pays sinon un guide local préparé et certifié. La chance ! Je suis tombée sur un amoureux de l’histoire qui, entre deux séances d’enseignements en université, vient s’amuser avec les touristes sur ses vénérés terrains de recherches. Parce qu’entre vous et moi, à quoi bon visiter des ruines si ce n’est que d’apprendre leurs origines ? De plus, dans un pays tel qu’Israël, vous ne pourrez passer outre l’aspect religieux. Ici, ce sont des communautés juives, musulmanes et chrétiennes qui se côtoient sur tous les coins de rue. Nos différents guides sont demeurés neutres et ont, bien au contraire, valorisé la disparité des dogmes habitant la région.

Le guide passera des heures – sans blague, des heures – à vous papoter de culture, des paysages, de la faune, de la flore, d’amour et d’eau fraîche. Il fera des blagues sur les stéréotypes, niera les faussetés, vous fera la jambette avant que vous ne vous mettiez les pieds dans les plats, vous apprendra les bonnes manières locales tel un parent bien veillant. Bref, c’est un ‘knows it all’ agréable.



2. La sécurité

L’Israël que j’ai visité n’a rien à voir avec celui promu par la presse. C’est un pays qui m’est apparu sécuritaire et à aucun moment je ne me suis sentie en danger, et ce, d’un côté et de l’autre du grand Mur de la honte. N’en demeure pas moins qu’Israël, comme d’autres destinations, détient quelques frontières invisibles qu’il est franchement déconseillé de franchir.

S’il y avait un ministère officiel de la tête en l’air, j’en serais certainement la ministre élue. Vous sentez que vous pourriez être un député de mon département tellement vous avez le sens de la désorientation ? Soyez sans crainte : lors d’un circuit, vous n’êtes plus à risque. Le guide compte et recompte, s’assure d’avoir tous ses visiteurs qu’il considère maintenant comme des amis. Disons que vous vous sentez épris d’une   grande discussion géopolitique avec un marchand de tapis – totalement mon genre – et que, par inadvertance, perdez le groupe. Le guide vous retracera certainement, et ce, même si vous vous retrouvez à jouer aux cartes avec ce dit marchand du grand souk, sirotant le thé qu’il vous a offert – mon genre, une fois de plus.

La mer morte 

3. L’efficience des journées et l’accessibilité aux attractions

Visiter un pays en sept jours ne vous laisse pas beaucoup de temps pour flâner et déguster votre grande americano entre deux attraits touristiques. Un circuit vous donne la garantie de voir tout ce que vous aviez prévu, et ce, dans un délai presque irréaliste. Allez hop, pas de grasses matinées! Embarquez vite dans la voiture et partez à la découverte de la ville de Bethléem pour vous agenouiller devant le lieu de naissance de Jésus. Traversez la frontière entre la Palestine et l’Israël. Rendez-vous ensuite au Mur des Lamentations pour y déposer vos souhaits chéris entre les pierres. Dormez. Déjeuner. Repartez pour le grand désert et apprenez l’histoire unique du mont Massada. Finalement, flottez dans la mer morte et redonnez à votre peau quelques années en moins avec le bain de boue. Tout cela, en deux jours. D’autant plus qu’il n’y a aucun souci à avoir pour les files d’attente lorsque vous arrivez aux portes des plus populaires attractions. Ni besoin de barguigner pour vous éviter les indubitables ‘taxes du touriste’. Croyez-moi, un voyage de type circuit est un planning dont votre agenda ne saurait en croire ses propres yeux.

Bref, ce circuit d’une durée de 7 nuits, comptant quatre jours de visites et deux journées libres, m’a permis d’admirer non seulement les plus grands attraits du pays en un rien de temps, mais également de me rapprocher des locaux lors des deux journées de visites libres. J’ai été incroyablement surprise à quel point tout était prêt tel un repas préparé par votre maman adorée. Plus qu’à sourire, apprécier et apprendre à dire merci en hébreu. Grâce vie, n’est-ce pas?

Toda!


Le mur des lamentations.


27 août 2015
Nouvelles générales

Top 16 des chansons qui font référence à un lieu

Voici mon top 16 des chansons qui font référence à un pays, une ...


Lire l'article
24 avril 2018
Blogueur invité

3 avantages à choisir un forfait Duo

En mars dernier, j’ai voyagé au Panama pour la toute première fois et je peux dire ha ...


Lire l'article
17 août 2015
Guides Voyages

Destinations gourmandes

Ah, la bonne bouffe! Pour les épicuriens comme moi qui aiment voyager pour découvrir ...


Lire l'article
clavardage