VAR

Visiter Israël : entre découvertes et histoires

8 août 2018
Blogueur invité

Ce petit bout de pays abonde d’histoire cachée entre les pierres de ses murs anciens. Pour nous permettre l’expérience complète, nous nous accompagnons d’un guide local [1] qui saura raconter les plus grands récits tirés des annales de son pays chéri. L’Israël est une jeune nation, assurément, mais ses terres sont habitées depuis l’Antiquité. Passant du Nord à l’Ouest, voyons certains des must-do de cette terre sacrée.


CÉSARÉE

cesaree plage

Accosté à même la mer Méditerranée, Césarée est une magnifique petite ville oscillant entre ruines anciennes et plaisirs contemporains. On se balade d’abord sur son impressionnant site archéologique, devenu parc national. Le temps de quelques anecdotes, le guide redonne vie aux merveilles construites par le Roi Hérode, 37 av. J-C. Son port, détruit à maintes reprises, sera reconstruit d’autant de fois. À quelques pas de là, nous nous retrouverons ensuite le fessier posé sur les pierres de la cavea du Théâtre Romain. On s’y croirait acteurs d’Astérix et Obélix. Ce théâtre accueille d’ailleurs toujours quelques spectacles d’artistes locaux et internationaux.

Mais, détrompez-vous, Césarée n’est pas qu’histoire du passé. Entre mer et terre, on y retrouve également un terrain de golf, des sites de plongée et un endroit pour la location d’un paddle board.

 

BETHLÉEM

bethleem

Bethléem est certainement l’un des endroits les plus saisissants jamais visités. À peine situé à 10 kilomètres de la ville de Jérusalem, Bethléem dégage un tout autre caractère. Un guide de l’endroit nous décrira les valeurs de sa ville comme le ferait Forest Gump ; parsemé de petites leçons de vie. Nous nous rendrons pour faire la visite de l’une des plus anciennes églises au monde, celle de la Nativité. Des gens des quatre coins du monde se déplacent pour rendre visite au lieu sacré où est né Jésus. L’endroit est grouillant et silencieux à la fois. C’est l’émerveillement des pèlerins qui comble la pièce.

banksy hotel

Sur le retour, nous passons devant l’hôtel de Banksy, ce street-artist anglais à fois mystérieux et populaire, reconnu pour ses images anticapitalistes. Il aura tout d’abord peint de nombreux graffitis sur le Mur de la séparation, divisant le territoire palestinien à celui de l’État d’Israël. Puis, sur le porche avant de sa nouvelle pièce d’art, The Walled Off Hotel, il y installera un joli petit café avec la « plus laide vue au monde »[2]. Banksy, naturellement libertaire, vous amène à siroter un grande café latte nez à nez avec ce mur gênant. Difficile de résister à la réflexion que portent les actions de Banksy.

 

MASSADA ET LA MER MORTE

massada site archeologique

Massada est un autre site archéologique d’Israël que l’on doit toujours à ce fameux personnage historique qu’est Hérode le Grand. Constituée de divers palais, la forteresse a été construite en plein centre du désert de Judée toujours quelques années avant J-C., dans le but de se défendre de potentielles invasions égyptiennes. La montée de Massada se fait facilement en funiculaire. Cependant, pour les amoureux d’aventure, une montée pédestre en pleine nuit vous apportera au sommet à temps pour le levé du soleil. De là-haut, une vue incroyable s’imprime entre la mer Morte et la montagne Moab.

Une fois revenu sur les terres basses de Judée, une baignade dans l’unique mer Morte où l’eau salée – constituée à 30% de sel plutôt que 4% dans une mer habituelle – laissera nos fesses bouder la théorie de la gravité. 


JÉRUSALEM

rue jerusalem

Cette ville est exactement ce dont je m’étais imaginée, avec une touche artistique en plus. Je passe quelques heures à errer dans la vieille ville, où la différence des religions qui y cohabitent - le judaïsme, le christianisme et l’islam - se fait ressentir à tous les coins de rues. Entre les briques du Mur des Lamentations, j’y laisse un souhait que je préfère garder secret pour des fins de réalisation. Je continue ma route à travers le marché musulman, valsant entre tapis et épices, me guidant ainsi jusqu’au Dôme du Rocher. 

À l’extérieur de cette vieille ville, j’y retrouve des rues animées, bondées de petits cafés magnifiques, de galeries d’art et de restaurants pour tous les goûts. Je m’arrête par hasard dans la boutique d’ADIKILAV. Ses chaussures de cuir sont uniques en leur genre. Tout au fond, c’est lui, Adi. Il siège face sa machine à fabriquer ses prochains modèles originaux.

boutique adikilav

Même si vous n’avez le temps de vous rendre à Jérusalem pour une après-midi shopping, voyez un peu l’originalité de Adi sur sa boutique Etsy. ADIKILAV : https://www.etsy.com/ca-fr/shop/ADIKILAV

Israël m’a chaviré le cœur de voyageuse.

Israël, c’est un heureux mélange entre valeurs conservatrices et désir de liberté, entre mémoire et renouveau. Les locaux y sont raconteurs d’histoires et ils vous ouvrent grands les bras avant de vous amener à visiter les meilleurs racoins de leur petit chez-soi. Abandonnez-vous pleinement dans cette aventure que nul autre pays ne saura offrir.

 

Bon voyage!

 

stephanie.png

Stéphanie Bureau

Gagnante du concours 4 destinations, 1 blogueur.


Pour suivre Stéphanie

Instagram | @Stefburo



17 août 2015
Guides Voyages

Destinations gourmandes

Ah, la bonne bouffe! Pour les épicuriens comme moi qui aiment voyager pour découvrir ...


Lire l'article
13 mai 2018
Sponsorisé

Les vacances en famille avec Sunwing

Vous prévoyez des vacances familiales bientôt et vous ne savez pas quel hôtel choisir ...


Lire l'article
11 juin 2015
Guides Voyages

Barcelone (Partie 2)

La Rambla est l’allée la plus connue de Barcelone. Cet endroit agréable est toujours ...


Lire l'article
clavardage