Forum | Voyages à Rabais® Comparez Constatez Voyagez

Publications de masterpace

Créer une nouvelle discussion

Je ne suis pas surpris.  Il s'agit que la chaîne d'approvisionnement en alcool soit compromise pour que des touristes se retrouvent violemment malades ou décèdent.  Des bouteilles de spiritueux peuvent être facilement remplacées par de l'alcool frelaté.  Cet alcool est composé en partie de méthanol, qui a le même goût et procure initialement le même effet que l'éthanol (le "vrai" alcool, pas frelaté).  Sauf que la dose mortelle de méthanol est de moins d'une once (même pas un shooter).   On verra les causes des décès à la suite des enquêtes (si jamais les autorités locales collaborent pleinement).

commenter

Généralement, je me contente du vin servi à l'hôtel.  Maintenant, dans plusieurs tout-inclus, on m'offre quelques choix de sépages dans le rouge ou le blanc.  C'est le cas du moins du Iberostar Grand ou du Luxury Bahia.  Ces vins sont très convenables.  Parfois, j'aime me payer un bon Bordeaux ou vin du Nouveau Monde et j'applique un coupon de l'hôtel.  De toute façon, je suis en vacances, alors, j'en profite!

En France, j'ai été surpris de la qualité des vins à moins de 10 euros qu'on retrouve dans un Géant Casino!  

commenter

Les frais de débouchonnage sont tout à fait légitimes.  À Cuba, je peux comprendre d'apporter son vin, car la sélection des vins à la carte (et le nombre de bouteilles non "bouchonnées" ou périmées) est limitée.  Et, si vous voulez un bon vin californien ou de la vallée de l'état de Washington, comme j'aime, oubliez ça.

Dans des destinations autres que Cuba, je ne vois pas la valeur ajoutée d'apporter son vin.  C'est vrai que les vins à la carte sont assez cher, même comparativement à un bon resto au Québec.  Mais, je ne prendrais pas le risque de transporter des bouteilles qui se brisent dans mon bagage même si on peut les envelopper.  En plus, il faut surveiller les excédents de poids et du nombre de valises ($$$).  

commenter

JoSteve,

Merci pour ce résumé concis.  Pouvez-vous me confirmer s'il est possible de manger de la langouste le midi, moyennant un supplément?


commenter

Je suis du même avis que Rose-lilas-3.  Des pantalons au buffet?  Jamais vu ça, même dans les cinq étoiles.  

Pour les restos à la carte, c'est encore beaucoup "pantalons longs et chemise ou polo".  Remarque que le pantalon peut être un jean léger ou un pantalon de lin.  

Mais, depuis un an ou deux, je vois un assouplissement des règles dans les restos à la carte dans les caraibes (sauf Cuba, plus traditionnel).  Par exemple, en mars dernier, j'étais au Iberostar Grand en Jamaique.  Aux restos à la carte, les bermudas propres (sans motifs sport) étaient tolérés.  Plusieurs clients arrivaient en bermudas propres et portaient un polo avec sandales fermées.  Même les t-shirt propres étaient tolérés.  D'autres clients étaient vêtus plus "classique" (pantalon long et chemise longue).  Mais, c'était partagé ("moitié moitié").

Le mieux serait d'envoyer un courriel à la réception du Bahia Principe et de leur poser carrément la question.  

commenter

Les prix sont élevés et les chambres la région de Cancun se remplissent.  Même en ayant accès seulement à la piscine, un voyage dans un tout-inclus 5 étoiles de la région est une excellente valeur par rapport à des vacances dans un centre de villégiature du Québec.  J'ai fait une simulation.  Pour la première semaine d'août, avec un départ de Montréal, en occupation simple, il y a plusieurs 5 étoiles à moins de 2800 $ par semaine.  Cela revient à 400 $ par jour, taxes incluses.  À ce prix, restos gastronomiques, bouffe et boissons alcoolisées de qualité à volonté, activités, animation...  Vous ne trouverez jamais l'équivalent au Québec.  Juste la chambre avec le petit-déjeuner va vous coûter plus cher avec les taxes! 

commenter

Intrépide, je suis entièrement d'accord avec vous.  À proximité des plages, le gaz produit (sulfure) est mortel.  Il faut s'éloigner des plages.  Si on reste à la piscine, c'est beaucoup plus sécuritaire.  Les vapeurs de souffre sont diluées.

commenter

Ces employés mexicains ne sont régis par aucune norme de travail.  Il n'y a pas d'équivalent de "CSST" au Mexique.  C'est clair que ces travailleurs s'exposent à de graves séquelles.  Même mon collègue, qui est en excellente forme physique, et court des marathons, a eu un malaise respiratoire, presque hospitalisé, après avoir fait un jogging matinal à la plage d'un hôtel gravement contaminé par les sargasses.  

commenter

Vous avez raison, Intrépide.  Et, le problème est loin de se régler.

Le plus ironique dans tout ça, c'est que je ne crois pas que le tourisme soit si affecté dans la région de Cancun/Riviera Maya.  En effet, 70 % des touristes sont d'origine américaine.  L'Américain moyen préfère un hôtel 5 étoiles avec un bon steakhouse plutôt qu'une belle plage.  D'ailleurs, avant le problème des algues, à peu près aucun Américain ne se baignait dans la mer.  Alors, ça me surprendrait que le prix des forfaits pour Cancun baissent cet été:  les hôtels vont se remplir.  Comme les vols sont petits, ils vont se remplir aussi, sinon ils vont combiner deux vols dans un pour augmenter la rentabilité.

commenter