Publications de voyage67

Créer une nouvelle discussion

De mémoire, la chaîne Iberostar a fait un partenariat avec les cubains et ont ouvert un entrepôt pour desservir la clientèle. La pénurie sur certains produits et cependant généralisé.

commenter
Répondre

Le système DViajeros remplace les documents (déclaration douanière et questionnaire de santé) qui étaient sous format papier et remis dans l'avion en direction de Cuba. Il sera toujours requis de le remplir (max. 72 h avant l'arrivée) et de l'imprimer. Je suggère d'avoir même 2 copies imprimées; une pour le contrôle sanitaire et l'autre pour la douane (dernière étape en quittant l'aéroport). Anciennement, on remettait le formulaire de Déclaration (demi-feuille avec une bande bleu dans le haut) à cette étape.

La prochaine étape sûrement l'intégration de la carte touristique en ligne. Les formulaires en ligne sont devenus la norme et ne vont pas disparaître demain.  😏

commenter
Répondre

D'entrée de jeux, la grande différence entre le PP + PCV et le GMA est la forme de l'hôtel. Les deux premiers sont constitués de bungalow sur un grand site. Le GMA suit la nouvelle tendance soit un grand complexe où l'ensemble des services sont réunis sans avoir à marcher. Très pratique aussi lorsqu'il pleut.

Le gros avantage du GMA, selon moi, c'est l'emplacement et la plage. Juste à coté du village, il est donc possible d'aller de promener sans avoir besoin d'un taxi ou autres. De plus, la plage du GMA est beaucoup plus intéressante que Playa Pesquero. J'ai fait le GMA en novembre dernier. L'hôtel venait de réouvrir alors il y avait un petit manque d'organisation dans les équipes mais cela devrait être rétabli maintenant. Sans compter que la chambre du GMA est simplement wow! Tout est quasi neuf donc pas de problème d'eau chaude, de climatisation ou autres. C'est un détail, mais j'ai particulièrement apprécié la smart-télé qui m'a permis de visionner un film qui était sur mon cellulaire.

J'ai été inconditionnel pendant longtemps du PCV mais le GMA a un petit plus à mon avis.

commenter
Répondre

Il y a 25 ans, j’ai pu faire la connaissance d’une personne exceptionnelle lors de mes premiers voyages à Cuba. Ysel, une femme de ménage qui fêtera bientôt ses 60 ans et travaille toujours avec autant de plaisir et une joie de vivre incomparable. Pendant toutes ces années, j’ai pu voir sa famille grandir. Ces deux filles, dont l’une travaille déjà dans le secteur touristique, ont été élevé avec des valeurs de respect des autres et ce, peu importe leur couleur de peau, leur origine ou l’épaisseur du portefeuille. C’est d’ailleurs Ysel qui m’a fortement suggéré de faire cette dénonciation.


Puisqu’elle, et bon nombre de ces compatriotes, en ont en marre de ces abus par les plus privilégiés des travailleurs qui côtoie le tourisme international. Elle n’est pas seule mais ils font parti de cette majorité silencieuse de travailleurs cubains qui n’osent pas dénoncer publiquement ce genre de situation. Elle milite pour le retour aux valeurs ancestrales qui étaient basé sur l’honnêteté, l’intégrité et le professionnalisme lorsqu’on travaille avec des étrangers. Elle est aussi fatigué de devoir payer un «supplément» lorsqu’elle doit voir le médecin même si les soins sont soi-disant gratuit pour la population cubaine. Ou encore du cadeau qu’elle a dû remettre à un inspecteur malgré qu’elle possédait tous les permis officiels pour ajouter une pièce à sa maison lorsque la famille s’est agrandie.

Bref, si l’histoire de la carte wifi était le seul élément, il n’y aurait pas grand-chose. Mais peut-être que le couple d’origine asiatique l’a trouvé moins drôle lorsqu’ils ont reçu de faux billets US en recevant la monnaie après avoir acheté des biscuits et une bouteille d’eau. N’hésitez pas à commenter d’avantages. J’envoie des copies de textes traduits à Ysel et elle n’en revient pas à point elle nous trouve stupide. Cela la fait bien rire…

commenter
Répondre

Pour le transport en taxi jaune, je gagerais sur environ 25$-30$ CAN pour 2 personnes avec un nombre normal de valises. Tous les transports à Varadero se paie en CAN, c'est plus avantageux. Le bus panoramique est à 5$ CAN (et pas 5$ US). Échangez seulement 20$ CAN en pesos cubains. Utile pour se payer un verre de guarapo sur glace dans le nouveau Boulevard pour seulement 50 cup avec rhum. En allant vers le centre, il y a des restaurant (anciennement Esquina Cuba) pour manger une bonne langouste avec 2 bières à moins de 1000 cup (env. 12$ CAN). Sinon, le paiement par carte de crédit est de plus en plus répandu dans les boutiques.

commenter
Répondre

Pour moi, le départ à 17 h est problème surtout lorsqu'on voyage seul. Il faut libérer la chambre (à moins de prendre un late check). Donc on profite moins de la dernière journée.

commenter
Répondre

Il y a 25 ans, le message véhiculé était : on manque de tout. Il y a 15 ans, le message véhiculé était : on manque de tout. Il y a 10 ans, il y a 5 ans et même avant la pandémie, c'était toujours le même message. Votre première idée est la meilleure; des sous ($) et de la nourriture. La devise étrangère permettra d'acheter dans les magasins sur place et stimuler l'économie locale. Pour la nourriture, des sachets de fruits séchés n'augmente pas trop le poids de la valise. Apportez des trucs durables. Les peluches (toutou), des parapluies, des recharges usb... sont populaires et apporte plus de bonheur qu'un produit de consommation quotidien. Rapportez beaucoup de soleil, parce que on en manque ici.  😊

commenter
Répondre

Une méthode très simple est la recharge de cellulaire. Vous envoyez un crédit (20-30-40...$) via un site web et le compte cellulaire de la personne est augmenté du montant de la recharge. Par la suite, la personne pourra revendre du temps d'antenne à d'autres et se faire un peu d'argent. Voir sur le site de Etecsa. Les cies qui font la recharge de cellulaire cubain sont indiqué. Il y a des promos à chaque mois environ.

commenter
Répondre

Nous y étions à la fin novembre en section régulière. Pour la chambre, wow! Moderne, tout fonctionne à merveille. Pour le buffet, petites déceptions sur la variété. Idem pour les restos à la carte. Comme souvent, c'est le japonais qui est le meilleur. Beaucoup de clients locaux qui viennent pour 2 ou 3 jours. Mieux éviter la tienda les journées d'arrivées. Le service était bien mais pas au niveau d'un 5*. Il manquait de coordination entre les employés. C'est peut être meilleur après quelques mois de rodage maintenant. Le grand + demeure la proximité avec le village. Pas besoin de taxi.

commenter
Répondre