Forum | Voyages à Rabais® Comparez Constatez Voyagez clavardage

tourista

Général

La tourista n'est pas une malidie virale, c'est simplement notre système qui réagit mal à toute la bouffe et la boisson qu'on ingurgit en grande quantité et aussi l'exposition au soleil.  Notre système n'est pas habitué.  La chose à faire c'est d'y aller molo

Salut Jobeth !

La tourista est relié quand même à une bactérie qui ce situe au niveau de l'eau du robinet ou non embouteillée ou encore dans la nourriture.

Voici un texte relié à la tourista....

La diarrhée du voyageur ou tourista, fait souvent partie du voyage quand on part vers des pays où le niveau d'hygiène n'est pas le même qu'ici. Elle est le plus souvent due à l'ingestion d'eau ou d'aliments (crudités en particulier) contaminés par une variété toxique de la bactérie appelée Escherichia coli.

La diarrhée dure de trois à sept jours, oblige dans un cas sur 3 la victime à rester couchée deux jours, voire même à modifier ses vacances, mais s'avère rarement grave. Sauf dans certains cas de coliques violentes accompagnées de fièvre, qui nécessitent une consultation médicale et un traitement antibiotique spécifique.

La tourista "simple", elle, peut être rapidement traitée par un antiseptique intestinal associé à un anti-diarrhéique, que ton médecin te prescrira avant ton départ s'il le juge nécessaire. Mais une prévention adéquate peut aussi suffire : se laver systématiquement les mains avant de manger, laver et éplucher les
fruits et les légumes, n'utiliser que de l'eau en bouteille capsulée et de marque connue, éviter les glaçons, les glaces, les fruits de mer et crustacés, ainsi que le lait non pasteurisé (le faire bouillir en cas de doute). A noter qu'il existe plusieurs moyens pour purifier l'eau, si tu n'en trouves pas en bouteille : tu peux la faire bouillir ou utiliser des comprimés spéciaux que tu auras achetés avant de partir(en pharmacie) tels que Micropur, Aquatabs ou Hydroclonazone, à diluer dedans.

Les zones à haut risque de tourista (1) sont l'Afrique, l'Asie et l'Amérique Latine, celles à risque intermédiaire (2) sont l'Europe centrale et orientale, Russie incluse et l'Afrique du Sud. Enfin, le risque s'avère faible (3) si l'on reste en Europe occidentale ou si l'on se rend en Amérique du Nord, au Japon ou encore en Océanie.
Mais méfiance toutefois car les pays industrialisés ne mettent pas les touristes à l'abri des intoxications alimentaires dues aux salmonelles. Sur le seul territoire français, les diarrhées aiguës dues à ce germe seraient de 300 000 à plus d'un million par an ! Ce sont surtout des infections collectives (cantines, restaurants d'entreprises), mais le risque existe partout car les salmonelles aiment particulièrement les aliments qui échappent à la chaîne du froid. Attention donc aux pots de mayonnaise et autres préparations pas nettes qui traînent toute la journée sur le comptoir des baraques à frites et autres restos d'appoint sur la route des vacances !

Je vous envouerais que je suis BEAUCOUP plus malade en avion que rendu à destination en mangeant quand même un peu de tout... je fais gaffe à la cuisson et à l'eau du robinet de toute façon ! Mais quand même, je dois dire que j'essaie pas mal de met à la destination que je choisi, ça fait partie de la découverte de mon voyage !

Il faut faire attention ici, aux gens qui relâchent leur stress du travail, comme exemple, mon copain qui ne file pas bien la première journée.. ensuite, ça replace ! Mais je ne considère pas ça comme la tourista, mais le stress du voyage ! Glisser et Déposer Glisser et Déposer

Tourlou

ViviSoleil

Voici la définition de la tourista.
 

la diarrhée du voyageur est défini par la survenue de plus de 3 selles non moulées par jour associée à un ou plusieurs des symptômes suivant : malaises, douleurs abdominales, nausées, vomissements, plus rarement une dysenterie caractérisée des selles glairo-sanglantes.
Plusieurs facteurs font varier l'incidence de la tourista : jeune âge, appartenance à une classe sociale aisée du voyageur, modification des habitudes alimentaires, voyage au contact des populations visitées, antécédents de pathologie digestive.

Pascal
 
 
 
 

Pour moi la Tourista, c'est comme la loterie, tu l'as ou tu l'as pas. T'es chanceux ou malchanceux. Tu es fragile ou tu ne l'es pas. Peu importe ce que tu fais ou ne fais pas (à condition d'être raisonnable évidemment) tu peux l'attraper et ne pas l'attraper.  Il n'y a pas de solution ou de remède miracles.

On fait attention, on espère ne pas l'attraper, c'est tout ce que l'on peut faire.  On peut aussi consulter son médecin de famille ou la Clinique Santé Voyage et apporter des antibiotiques au cas ou ce serait grave, sinon, on peut consulter un médecin sur place et si c'est léger, on prend du Gastrolyte au autre...

Pyxelle, moi je prend un yougourt par jour avant mon départ, mais pour un mois pas seulement une semaine. La seule fois que j'ai voyagé avec des amies, une d'entre elle prenait des capsules de yougourt au lieu de manger un vrai yougourt. Elle a tellement été constipé, qu'elle a dû arrêter de les prendre. Si j'avais des enfants, je leur ferais prendre du vrai yougourt.

Merci pour vos conseils.

     Je vais leurs faire prendre un yogourt chaque jour le mois avant de partir, et deux semaines avant, je vais augmenter à deux yogourts par jour (ça ne sera pas trop dure, ils adorent ça), apporter du désinfectant pour les mains, je n'avais pas pensé aux bactéries dans l'eau, ce n'est pas fou!!! et voir aussi avec le pédiatre des enfants, ce que je pourrais apporter au cas...

Je garde aussi en note le nom flora stable de Jean-Marc Brunet, en passant est-ce des petites granules comme les produits homéopatique???

Pyxelle

commenter