Forum | Voyages à Rabais® Comparez Constatez Voyagez clavardage

La Republique dominicaine redécouve

Général

La République dominicaine redécouverte

Pierre-André Normandin

Le Soleil

La République Dominicaine se réinvente. Après ses plages chaudes, le pays veut maintenant être reconnu pour ses espaces verts. Longtemps isolée de l’île, la péninsule de Samana s’ouvre maintenant au tourisme grâce à la construction d’un tout nouvel aéroport.

Peu connu des Dominicains mêmes, le territoire deux fois grand comme Québec s’apprête à devenir la principale destination éco-touristique de la République dominicaine. Isolée jusqu’à tout récemment, la province s’apprête à vivre un changement radical avec l’ouverture lundi dernier d’un nouvel aéroport international.

D’ici peu, des milliers de Nord-Américains et d’Européens se poseront sur l’unique piste aménagée entre deux collines de la province au relief accidenté. Les Québécois n’y feront pas exception puisque les compagnies Mæstro et Air Transat offriront à partir de la fin décembre des vols directs depuis Québec et Montréal. Dès 2007, le directeur de l’aéroport, Enrique Pachecho, pense accueillir 250 000 voyageurs. Et d’ici cinq ans, il compte bien fracasser la barre du million.

Jusqu’à récemment, les rares touristes à s’aventurer dans la province du nord-est dominicain devaient se taper en taxi ou en autocar les cinq heures de route séparant la province de la capitale dominicaine, Santo Domingo. La distance a beau être la même qu’entre Montréal et Québec, l’état des routes force les conducteurs à rouler prudemment.

La construction de l’aéroport a donné un véritables coup de fouet à la région. Alors que de petites auberges suffisaient à accueillir les quelques touristes attirés par la nature sauvage, les complexes hôteliers ont poussé comme des champignons cet automne. À elle seule, la compagnie Bahia Principe bâtit actuellement quatre nouveaux établissements. Ailleurs, l’heure est aux cures de jeunesse et aux agrandissements.

Si la tendance des voyagistes sera d’offrir les incontournables forfaits tout-inclus, les touristes devront toutefois éviter de tomber dans le piège de leur bracelet en plastique, soit de rester cantonnés dans les limites de leur hôtel. L’intérêt de visiter Samana est justement de sortir. De découvrir ce qui se cache au-delà de l’enceinte des complexes hôteliers.

Pascal Glisser et Déposer

Perles méconnues

Les Dominicains l’ignorent, mais l’une des plus belles plages de leur pays se trouve à l’extrême nord-est de Samana. Isolée par une dense forêt de palmiers, la Playa Rincon est peu fréquentée. Un calme plat règne sur ce kilomètre de sable blanc à peine perturbé par les vagues d’une mer turquoise.

Il existe seulement deux façons de se rendre à ce endroit paradisiaque : par terre ou par mer. La solution la plus facile consiste à louer un bateau depuis le village le plus près, Las Galeras. L’autre solution, plus aventureuse, consiste à louer un véhicule tout-terrain.

Les locaux ne recommandent pas de s’y aventurer en voiture. Et pour cause, les roches acérées qui jalonnent l’unique route terrestre garantissent crevaisons et haut-le-coeur. Mais le principal intérêt de couvrir en VTT l’heure de route qui sépare la plage du village se trouve sur le chemin tortueux. Partout, les villageois se font une joie de saluer les passants. Les enfants adorent particulièrement courir après les touristes pour serrer leur main.

Et contrairement aux autres destinations touristiques du pays, rares sont ceux qui souhaitent vendre des babioles. En fait, il est même recommandé de demander au guide d’arrêter chez un artisan local qui produit des artéfacts pour les revendre en ville. Les prix s’en retrouvent évidemment coupés de moitié, parfois davantage encore.


 

Capitale provinciale

À l’image du reste de la province, la capitale, Santa Barbara de Samana, vit de plus en plus au rythme du tourisme. Abritant plus de la moitié des 80 000 habitants de la péninsule, l’endroit est idéal pour en apprendre davantage sur le passé du pays.

Largement colonisée par les esclaves américains libérés puis déportés au début du XVIIIe siècle, la ville est le symbole du multiculturalisme de la région. Cette page de l’histoire dominicaine explique la présence d’églises protestantes et de Dominicains parlant un excellent anglais et portant les noms de famille Johnson ou Kelly.

D’autres ont même une bonne maîtrise du français, héritage de l’occupation de la péninsule par Napoléon. Coupés du monde, ces francophones ont adopté de savoureuses expressions. Ainsi, « la maison blanche » devient « la maison blonde ». Rafraîchissant.

Santa Barbara est également le point de départ de la plupart des excursions dignes d’intérêt, que ce soit vers le parc national Los Haitises ou encore pour observer les baleines à bosse. En effet, la baie de Samana est le théâtre d’un impressionnant spectacle l’hiver. Les cétacés y convergent pour se reproduire et les touristes peuvent les observer du 15 janvier au 15 mars.

Autre visite d’intérêt, une île baignée par les eaux de la baie de Samana est uniquement accessible en bateau depuis la capitale. Héritage de son passé trouble, l’île Cayo Levantado a déjà porté le nom d’un célèbre corsaire britannique, John Bannister. Pas étonnant que la baie ait servi de toile de fond pour le tournage du film Le Pirate des Caraïbes.

Le tiers de l’île est en fait une plage offrant une splendide vue sur les collines de la péninsule de Samana. Peu exploitée, la côte de la province donne l’impression de s’être échoué sur une île déserte. Mais les Dominicains autorisés à vendre des babioles ont tôt fait de vous rappeler que l’endroit est promis à un avenir marqué par le tourisme.

Source La Presse

Pascal Glisser et Déposer

Pas de répit en attendant les touristes. Tout doit être prêt pour le début de la saison touristique et même les enfants mettent la main à la pâte.
Photo Le Soleil, Pierre-André Normandin

Pascal Glisser et Déposer

Wow,

 

Interessant loll........

J,ai hâte d'y aller...........Glisser et DéposerGlisser et Déposer

Merci beaucoup Pascal

Merci beaucoup Pascal de partager avec nous ces intéressantes informations

Glisser et Déposer

Jaco22

Merci c'est très interressant cela donne le gout d'y aller pour les prochaines vacancesGlisser et Déposer

ISA

Pascal très intéressant Glisser et Déposer

commenter