Forum | Voyages à Rabais® Comparez Constatez Voyagez clavardage

Margarita, la perle des Caraïbes

Général

Margarita, la perle des Caraïbes

Natacha Veilleux

Le Soleil

L'île de Margarita a tout pour séduire... et à petit prix. Située au nord de la côte du Venezuela, cette île aux eaux cristallines attire de plus en plus de touristes québécois en quête de soleil et d'exotisme afin de fuir l'hiver.

Entourée par la mer des Caraïbes, l'île de Margarita est constituée d'un éventail de plages qui sauront satisfaire les désirs les plus fous. Souvent questionnés sur la plus belle plage, les Margaritains répondent toujours que cela dépend de ce que l'on aime, et ce avec raison! Les plages qui ceinturent ce petit coin de paradis sont très diversifiées les unes des autres. Les amoureux des oiseaux seront charmés par la plage El Caribe où il est possible de se baigner à quelques mètres des pélicans et de les voir en pleine action. Il n'est pas rare de voir le poisson glisser doucement dans le bec de l'oiseau, car il adore pêcher à côté des baigneurs.

Quant aux amateurs de planche à voile, ils choisiront sans contredit la plage El Yaque, reconnue comme l'un des meilleurs endroits au monde pour pratiquer ce sport. Les surfeurs se dirigeront vers la plage Guayacucho où les fortes vagues leur permettront de surfer à leur guise. Et pour ceux qui en auraient marre de l'eau chaude des Caraïbes, la plage Zaragoza, la plus froide de l'île (on est tout de même loin de la température des lacs québécois!), promet un bain rafraîchissant. Les jolies maisons coloniales qui la bordent donnent un certain charme à cette plage peu fréquentée. En bordure des petits cafés et des restaurants, on croise parfois des perroquets, au grand plaisir des enfants ébahis.

Margarita n'est cependant pas qu'un collier de plages. C'est un lieu privilégié pour le nightlife, puisque l'île comporte mille et une discothèques et bars, souvent à même la plage. Les fiestas, au rythme des DJ locaux, perdurent jusqu'au lever du soleil, fidèle à la tradition vénézuélienne. Même si elle est située en plein coeur de la ville de Porlamar, la discothèque la plus populaire demeure Mister Frog.

En plus de son côté festif, l'île regorge de lieux touristiques à découvrir. De nombreux forts protègent l'île, dont celui de San Carlos de Borromeo qui a servi de prison durant la guerre d'Indépendance. Toutefois, la grande vedette de Margarita demeure la Virgen del Valle, installée dans l'église du village del Valle del Espíritu Santo. La Vierge, trônant au-dessus de l'autel, est grandement vénérée par les habitants qui la considèrent comme la patronne de l'île.

Pascal

Un parcours historique ne serait complet sans un arrêt à l'Asunción, capitale de cette île-état. Les fervents d'histoire pourront y visiter plusieurs monuments historiques, dont la cathédrale, deuxième plus vieille église du pays (après celle de Coro) et le fort Santa Rosa de la Eminencia où fut enfermée l'héroïne nationale Luisa Caceres de ArisMendi. Construit au XVIIe siècle après le débarquement de 500 pirates français, le château est célèbre pour avoir accueilli Luisa, la femme d'un général révolutionnaire. Elle perdit son nouveau-né lors d'un accouchement dans le noir de son cachot et participa à la création de la patrie vénézuélienne.

Les randonneurs peuvent gravir le Cerro el Copey, la plus haute montagne de l'île. Quant aux passionnés d'art, ils seront heureux de faire un saut au Musée d'art contemporain Francisco Narváez pour y admirer les oeuvres du sculpteur margaritain (1905-1982) ainsi que celles d'artistes vénézuéliens de renommée internationale (dont Jesús Soto, l'artiste numéro un au pays). Enfin, les fanatiques du shopping trouveront également leur compte, car Margarita est une zone hors taxes et les prix sont donc moins chers que ceux du continent voisin. Les grandes marques ayant élus domicile sur les avenues Satiago Mariño et 4 de Mayo de la ville de Porlamar, c'est dans ce quartier que se rassemblent les chercheurs d'aubaines en quête de la perle rare.

Avant de quitter l'île, il importe de déguster les mets typiques, soit les empanadas de cazón (des pains de maïs fourrés à la chair de petit requin), les pasteles de chucho (d'exquis petits pâtés de bananes et de poissons ) et la fósforea (une délicieuse soupe aux poissons et aux crevettes). Quoi de mieux que de savourer un repas de fruits de mer devant un des époustouflants couchers de soleil aux abords de la plage de Juan Griego?

Source La Presse

Pascal

Photo le Soleil

Pascal Glisser et Déposer

c'est vrai pascal que le vénézuala est magnifique

surtout  île marguerita nous on est allé en février 2006 et on as vraiement aimé la beach surtout pour les vagues on c'est tellement amusé

pascal je sais que toi tu es allé au dunes j'aimerais savoir si il y a autant de vague la que la playa algua et si la mer etait chaude aussi.

rojo

Comme je ne suis pas aller à Playa  Algua, je ne peux te répondre, mais les vagues étaient fortes aux Dunes et l"eau était froide

Pascal Glisser et Déposer

commenter