Forum | Voyages à Rabais® Comparez Constatez Voyagez clavardage

Noyade au Salvador

Général

Dans le journal de MTL de ce matin, il y a un article  p12 sur la noyade au Salvador la dernière semaine de janvier.   Cet homme était sur notre vol de 28 janvier.   C'est vraiment triste.

Choune

 

Québécois en vacances

Mort sous les tropiques

David Santerre
Le Journal de Montréal
21/02/2008 09h05 

Ça devait être un séjour de rêve sous les tropiques, comme en font chaque année des milliers de Québécois. Mais il n'aura fallu que trois vagues pour faire virer le tout au cauchemar pour un couple des Bois- Francs.

François Bédard, 51 ans, et son épouse Marie-Jeanne Martel, de Saint-Rémi-de-Tingwick près de Victoriaville, étaient des habitués de l'Amérique centrale.

Le 28 janvier, ils se sont installés pour deux semaines à l'hôtel Decameron dans le sud-ouest du Salvador, avec quatre membres de leur famille.

Leur séjour commençait à peine quand la fatalité les a frappés, le 31 janvier.

Les Québécois s'étaient rendus sur une petite plage tranquille à une demi-heure d'autobus de leur hôtel.

«On avait chaud, on est allés se baigner tout de suite. On était cinq dans l'eau, dos aux vagues, à jaser. On se faisait frapper dans le dos par les vagues», raconte Marie-Jeanne Martel.

Trois vagues

Soudain, trois vagues si fortes ont frappé le groupe que personne n'a pu y résister.

«La première nous a tous fait décoller les pieds du sable. Une dame sur la place nous a vus monter sur le haut de la vague puis disparaître. Deux autres vagues sont arrivées très vite et nous avons été attirés vers le large», poursuit la dame.

«Quand j'ai revu François après la première vague, il flottait, puis je l'ai perdu de vue», se souvient tristement Mme Martel.

Un sauveteur et d'autres touristes ont réussi à secourir quatre des baigneurs en perdition à l'aide d'une chaloupe. Mais ce n'est que quelques minutes plus tard que le corps de M. Bédard a été revu, flottant sur l'eau, inerte. On a bien tenté de réanimer l'homme, mais en vain. Ce n'est que dans les jours suivants que Marie-Jeanne Martel a appris que son mari n'était pas le premier baigneur à décéder de cette façon sur cette plage, pourtant recommandée par l'hôtel Decameron.

«Ils ont besoin de touristes là-bas. C'est sûr qu'ils ne font pas trop de publicité sur des événements comme ça», dit-elle.

Après le drame, une employée de Nolitour s'est occupée des formalités entourant le rapatriement du corps de François Bédard, ce qui fut fait le 11 février. Les funérailles ont eu lieu


Voici le lien sur canoe : http://www2.canoe.com/infos/societe/archives/2008/02/20080221-090502.html

Oh non!!! quelle horrible affaire!!!! Mais est-ce courant ce genre de vagues?  C'est comme un mini Tsunami.            JohanneGlisser et Déposer

Cette plage est réputée pour avoir de grosses vagues. Il faut être prudent lorsqu'on se baigne à cet endroit. Le ressac est très fort à ce qu'on dit.

Quand la mer est agitée, il faut se méfier des vagues de fond... J'ai vu une noyade de ce type "live" à playa el Agua à Margarita, Vénézuela.

Mike

j'étais au Télamar, Honduras du 17 au 31 janvier 08.

Il y a aussi eu une noyade durant la 2e semaine de mon séjour.

Grosses vagues et du ressac.

C'est vraiment triste...

louve1

 

Bonsoir, il y a aussi un forumeur au nom de * Sunsud * qui a perdu un ami très proche en vacances l'an passé à Marguarita.On dirait que ça arrive plus souvent dans ces pays!!!MonalisaGlisser et Déposer

Sa peut arriver n'importe où, en mars dernier à Santa Lucia (Brisas) un grand papa en vacances avec sa fille et ses petit enfants c'est noyer ....

Anne

bonjour Louve j'espère que vous avez fait un bon retour de voyage! Et oui c'est dommage cette noyade au télamar mais je crois que les gens surestiment leur force et diminuent celle de l'eau. Faites vous un autre voyage cet hiver moi j'ai commencer a regarder pour l'an prochain .

Au plaisir den 50

commenter