Forum | Voyages à Rabais® Comparez Constatez Voyagez clavardage

Ouverture de Raul à Cuba

Général

Raul Castro autorise les Cubains à accéder aux hôtels
Raul Castro
Raul Castro a fait sauter un verrou particulièrement sensible aux yeux des Cubains: l'accès, dans leur propre pays, aux hôtels jusque là réservés aux seuls étrangers, troisième mesure en huit jours assouplissant la réglementation très stricte de la société cubaine. Dimanche soir, plusieurs réceptionnistes d'hôtels internationaux à La Havane ont confirmé à l'AFP qu'ils avaient reçu une instruction gouvernementale les autorisant désormais à accepter des clients cubains.

«Oui, nous avons reçu cette instruction et elle est maintenant en vigueur», a déclaré au téléphone un employé de la réception de l'hôtel Copacabana de la capitale. Un réceptionniste de l'hôtel Riviera, ainsi que celui du prestigieux hôtel Nacional, ont également confirmé. Les Cubains qui accèderont à ces hôtels, qui leurs étaient jusque là interdits, devront payer en pesos convertibles et aux prix pratiqués pour les étrangers, ont-ils précisé.

Après la mise en vente libre des ordinateurs et des téléphones portables la semaine dernière, il s'agit de la mesure la plus symbolique adoptée par le nouveau président cubain, dans le sens d'un assouplissement des réglementations régissant la vie des Cubains. L'interdiction d'entrer dans un hôtel faisait l'objet d'un vif ressentiment de la part de nombre de Cubains qui dénonçaient en privé une discrimination dans leur propre pays.

Raul Castro, dans son discours d'investiture du 24 février, avait promis de lever «dans les prochaines semaines» certaines des «interdictions les plus simples», avait-il souligné, qui encombrent à ses yeux l'économie cubaine, entièrement administrée. L'ancien ministre de la Défense a succédé à son frère Fidel qui, âgé de 81 ans, avait renoncé à un nouveau mandat, invoquant son état de santé après 19 mois de convalescence.

Economiquement, la mesure est un premier pas vers l'ouverture du tourisme au marché intérieur, mais son impact immédiat devrait être limité, comme pour les mesures précédentes. Seuls les Cubains ayant accès aux pesos convertibles (CUC), et en quantités suffisantes, pourront en effet s'offrir un séjour dans ces hôtels, dont la chambre coûte rarement moins de 50 CUC (54 dollars) et souvent plus de 100 CUC. L'exil cubain a le droit d'envoyer 300 USD par trimestre aux familles restées dans l'île.

L'immense majorité des Cubains est payée en pesos ordinaires (CUP, dont la valeur est 24 fois moindre que le CUC), à raison de 407 CUP par mois en moyenne (17 dollars). Il n'était pas encore établi dimanche soir si le plus grand site touristique de Cuba, Varadero, à 150 km à l'est de La Havane, avec sa centaine d'hôtels pour la plupart gérés en mixte par l'Etat cubain et des chaînes étrangères, était concerné par la mesure. L'accès au site balnéaire lui-même est interdit aux «Cubains ordinaires». (AFP)

Ben oui! C'est clair que les employés vont pouvoir se payer une chambre d'hotel au RHE avec leurs pourboires!....Comment les cubains vont-ils faire pour se payer ca? Me semble que c'est rire d'eux autres...

Tu as raison que la tres tres tres grande majorité n'auront jamais les moyens... mais je crois que c'est plus une question de liberté...

Quand tu es interdit, dans ton propre pays, de séjourné dans tel ou tel endroit....

mais là ils ne sont plus interdit... ils peuvent le faire (meme s'il ne peuvent pas a cause des sous)

La dernière fois que Fidel a écrit, il a dit que pendant sa maladie il a fait sa rééducation en lisant sur tout ce qui se passe dans le monde.  Il a dit qu'il avait interdit énormément de chose qui se traduisait par limiter son peuple.  Raoul a dit que le changement devait se faire tranquillement pour éviter ce qui c'est passé en Russie lorsque le mur de Berlin est tombé, tout a changé trop vite.  Je ne sais pas s'il vont vers les élections libres, mais mais je penserai que c'est possible.  Raoul et Fidel pensent sur la meilleur structure dans le futur, Fidel aimerait que cela demeure socialiste, peut être une formule près du Canada! Socialiste Démocratique...  Disons que dans la prochaine années il risque d'avoir beaucoup de changement, car je pense que Raoul veut faire lever l'ambargo des États-Unis, pour réussir, il doit faire des élections libres.  Je suis persuadé que Raoul va d'ici quelques semaines inviter à nouveau les États-Unis à une rencontre, mais avant il va faire plusieurs nouvelles mesures pour démontrer sa bonne volonté d'ouverture de Cuba vers une ouverture d'esprit.

lorsque le mur de Berlin est tombé, tout a changé trop vite!!!!!!!pour qui ??? sûrement pas pour ceux qui étaient dans les prisons soviets. Pour Cuba tant que les militaires castristes seront là ,rien ne va vraiment bouger pour les gens...laisser les frontières ouvertes et nous les touristes à rabais,on va avoir dû mal  à se faire servir dans les hotels...Glisser et Déposer

commenter