Forum | Voyages à Rabais® Comparez Constatez Voyagez clavardage

Compte-rendu San Andres

Général

Je suis allé sur l’île de San Andres du 26 mars au 2 avril 2012. J’ai logé à l’hôtel Decameron San Luis qui est situé le plus loin de l’aéroport et du centre-ville (environ 20 minutes).

 

La piste de l’aéroport est courte (hors norme), elle mesure 2700 m au lieu des 3000 ou 3200 m réglementaire. Aussitôt atterrit, le freinage est mis en branle.

 

Le passage aux douanes est long faute de n’avoir que 3 agents en service. L’espace d’attente est petit et étroit. Les derniers en ligne étaient à l’extérieur…

 

Les agents numérisent les empreintes digitales de chacun des passagers (index droit et gauche). Aussitôt les douanes passées, les agents locaux de Nolitours (tous francophones, un Cubain et un Colombien) étaient là pour faire la répartition selon les hôtels (très bien organisés).

 

Pour sortir à l’extérieur avec votre valise, vous devez absolument présenter votre coupon de double vérification de bagage à un agent de sécurité pour prouver que vous êtes le propriétaire de vos valise, sans quoi ils ne vous laissent pas passer…

 

Une fois cette étape passée, vous devez déposer votre valise à un policier qui en fera une fouille manuelle partielle (procédure obligatoire). Ils ne font que tâtonner le pourtour du contenu de votre valise en soulevant légèrement les choses sans rien déplacer.

 

Une fois à l’extérieur, le transport est effectué par taxi. Ce sont les représentants de Nolitours qui font la répartition. C’est très rapide et cela évite d’attendre après les autres pour remplir un autobus.

 

Dans un petit lobby de service qui ne sert qu’à l’enregistrement, l’enregistrement s’est déroulé rapidement et efficacement avec une extrême gentillesse par une employée très souriante qui m’a parlé en français tout en m’expliquant que le bureau de change et l’achat du coffre-fort était situé au grand lobby principal.

On m’a remis la clé de ma chambre, la carte pour la serviette de plage et la télécommande de la télé.

 

Au grand lobby principal, qui ne sert qu’au check out, aux requêtes et au bureau de change, je suis allé payé mon coffre-fort. Les tarifs sont de $3 US par jour ($21 US la semaine) ou 6000 pesos par jours (42 000 la semaine, soit $25 US). Le taux de change est respecté et avantageux pour le US, soit 1700 pesos pour $1 US, sinon il n’est pas respecté et moins avantageux pour le dollar canadien, soit 1400 pesos pour 1$ CAN. Les taux sont respectés et légèrement plus avantageux dans les banques situées en ville, soit 1720 pesos pour 1 dollar canadien ou US.

 

Posséder en main les deux devises (pesos colombiens et dollar US) est de mise à San Andres car, selon les prix affichés ou demandés il est avantageux de payer tantôt en pesos et tantôt en dollar US. La bijouterie recommandée par Nolitours, qui est située en ville, prend le US et le Canadien au pair.

 

Pour les pourboires, on peut laisser des billets de $1 US ou 2000 pesos (1,15$). Les coupures (billets) des pesos colombiens sont comme suit : 1000, 2000, 5000, 10 000, 20 000 et 50 000 pesos). Les valeurs inférieures à 1000 sont des pièces de métal : les plus courantes 100, 200 et 500 pesos.

 

L’hôtel San Luis Compte 5 petites sections (types de chambres). J’étais dans la section 5. La chambre était de taille raisonnable. Le lavabo et le miroir est situé à l’extérieur de la salle de bain. Dans la salle de bain il n’y a que la cuvette et la douche. Il y a un grand lit double et un lit simple. Comme meubles, deux tables de chevet, une chaise et un grand bureau sur lequel est la télé.

 

Sur le site de l’hôtel, on compte trois bars, deux restos à la carte, un buffet et trois piscines. Selon plusieurs, c’est le San Luis qui possède le meilleur buffet de tous les hôtels Decameron de l’île…

N.B. : San Andres n’est pas une destination plage !

 

Le San Luis est le seul hôtel à avoir une plage située en face de ce dernier. Il faut traverser la route (peu large à deux voies). Il y a du beau sable, mais l’accès à la mer comporte quelques plaques coralliennes avec une couche d’algues très glissante sur la gauche (chaussure d’eau nécessaires). Si on entre plus vers la droite, c’est plus facile. L’île de San Andres est une île de formation corallienne, donc, aucun rocher, roche ou cailloux. Les plages se situent principalement sur la pointe nord et la côte Est de l’île. La côte ouest quant à elle ne comporte aucune plage, mais qu’un rivage de corail noir. On peut faire de l’apnée en face du San Luis et même jusqu’au récif de corail situé plus loin. Vous verrez même un immense barracuda qui se tient sous la grosse bouée blanche en face de l’hôtel. Il fait au moins 6 – 7 pieds de long.

 

Je n’ai fait que deux excursions : le tour de l’île et la visite de Johnny Cay, Haynes Cay et Acuario. Il y a un restaurant et un bar sur Johnny Cay. La plage est d’un sable blanc immaculé. Les tons de bleus pour s’y rendre ainsi que celui de l’eau devant la plage est tout simplement hallucinant. La plage est en descente raide et le niveau de l’eau assez profond. Pas besoin d’aller très loin. Johnny Cay n’est pas une destination pour la plongée.

 

Sur Haynes Cay, il y a deux restaurants. L’excursion comprenait le repas et une boisson à l’un de ceux-ci. On peut utiliser les transats ou les chaises de ce dernier. Des casiers en locations sont mis à notre disposition pour déposer des choses. À pied, on peut traverser sur la minuscule île Acuario. Malheureusement, le gouvernement a permit la construction de deux bars qui scrapent la minuscule plage quelle procure. De véritables horreurs architecturales qui polluent un beau site naturel. Il aurait fallu plutôt construire un petit vestiaire avec des casiers pour y déposer nos choses. Derrière ces deux bars, il y a un petit récif avec plein de poissons. L’eau est peu profonde et s’étend jusqu’à un plus grand récif situé plus loin. Une véritable immense piscine à ciel ouvert. Eau chaude et sécuritaire pour les enfants (pas de vagues). J’ai été quelque peu déçu du peu de variété de poissons à cet endroit.

 

Une autre journée, j’ai visité le centre-ville. Tout est hors-taxe à San Andres. Beaucoup de boutiques de vêtements, parfums et alcools. Il y a un centre commercial, des supermarchés et des banques (comptoirs et guichets automatiques).

 

J’ai visité les autres hôtels suivants : Aquarium, Delfines et Maryland. J’ai mangé un soir au Maryland et un autre soir au club de plage Rocky Cay. Je n’ai pas eu la chance de visiter le Marazul. La plage municipale est très très longue et large. J’ignore cependant si il y a des les services offerts (transats, chaises, toilettes, vestiaires et abris solaires). Le Maryland est situé à l’extrémité Ouest de la plage municipale. À l’Est, il y a le Delfines. Un peu plus loin, il y a l’Aquarium, mais tout se fait bien à pied pour se rendre à la plage.

 

J’ai passé mes deux dernières journées au club de plage de Rocky Cay. On peut se rendre à pied jusqu’à une minuscule île. De là on peut faire de l’apnée et explorer le pourtour d’une épave. En face de la plage, l’eau est peu profonde et très chaude. Sécuritaire pour les enfants. Le club de plage Rocky Cay est réservé à la clientèle des hôtels Decameron. Il y a des toilettes, un bar gratuit et un restaurant snack bar le midi qui se transforme en resto à la carte le soir à partir de 18 :30

 

 

J’ai aimé :

 

Le transport vers les hôtels répartis dans des taxis (Rapide et sans attente).

 

La propreté de l’hôtel et de la chambre.

 

La tranquillité des lieux. Malgré la proximité de la route, c’est très silencieux.

 

L’excellente nourriture, savoureuse et variée.

 

Le coût raisonnable des excursions.

 

L’efficacité et le bas coût du transport en commun (Autobus municipal) au coût de 1500 pesos (88 cents) ou $1 US.

 

Les chauffeurs d’autobus peuvent vous remettre de la monnaie si vous payer avec un gros billet.

 

L’extrême gentillesse et serviabilité des employés et habitants de l’île.

 

Le club de plage de Rocky Cay.

 

 

 

J’ai moins aimé :

 

Pas de remplissage de frigo

 

Pas de contrôle pour le climatiseur dans la chambre

 

L’eau potable fournie dans un sac de plastique de 5 L

Le manque de pression d’eau dans la douche.

 

L’absence de palapas sur la plage de l’hôtel ainsi qu’au club de plage Rocky Cay.

 

L’absence de vestiaires et ou de casiers dans les endroits publics (plage municipale, Johnny Cay, La piscinita, club de plage Rocky Cay).

 

L’autoroute construite tout le long de la rive tout au tour de l’île. Bande d’imbéciles ! Même pas capable de la construire plus en retrait. De toute façon toutes les plages sont publiques.

 

L’obligation de négocier les courses de taxi. Négociez serré, ils ont tendance à exagérer le prix des courses. Les distances sont courtes et les prix doivent être en fonction du coût de la vie et non en fonction du fait que vous êtes touriste ou de votre capacité de payer.

 

La conduite dangereuse des habitants de l’île (scooter et motos), principale cause de mortalité sur l’île. Dépassement illégaux sur la droite et sur les trottoirs…

Merci d'avoir pris le temps de faire ton résumé et de nous le partager !

Excellent résumé...  J'y suis allée l'an dernier et j'ai aodré. 

San Andres est sans contredit un plaisir pour les yeux.  La couleur de l'eau est magnifique. 

Et c'est vrai de dire que la nourriture est excellente à cet endroit.

Bonne journée!

Pinacoladada

Tout à fait d'accord avec toi Pinacoladada "

Moi aussi j'y suis allé 2 fois déjà et je vais y retourner car j'adore cette petite ile, il y a tellement de choses à fair et à voir.

La première fois, début Décembre 2001, j'étais au San Luis.

La deuxième fois, milieu Janvier 2010, j'étais à l'Aquarium.

Merci pour ce résumé!

Ça doit être récent pour les empreintes, en tout cas,  lors de mon voyage en 2010, cette procédure n'était pas en vigeur.  À notre retour seulement, ils fouillaient  (partiellement)  une valise sur 2 et j'avais remarqué que c'était plus les valises des hommes!

Sur la plage publique, à l'Hôtel Décameron El Isleno qui est malheureusement fermé, nous pouvions avoir accès à un bar et aussi les toilettes!

Les bars à salade sont vraiment extra dans les décamerons, il y avait tellement de  choix!

Nous, à l'Aquarium elle nous laissait 2 grosses bouteilles d'eau et ce à tous les jours........

Lors de notre séjour à Rocky-Cay,  nous, il y avait des abris genre «p'tite tente»

Je constate que ça un peu change depuis notre voyage en 2010

Bon retour et bonne soirée.

 

 

 

 

commenter