Forum | Voyages à Rabais® Comparez Constatez Voyagez clavardage

JACQUESCUBA

Général

Bonjour,

COmme vous avez l'air un peu au courant je vais oser poser la question.

Ma belle-mère est cubaine et nous souhaitons qu'elle vienne nous visiter ici au Québec, afire de voir ou nous restons et le Québec par le fait même. Je sais qu'après le 13 janvier les lois change à cuba mais savez vious au juste ce que ca représente. Pourra t elle juste se rendre à l'aéroport et prendre l'Avion un peu comme nous lorsque nous allons à Cuba?

 

Merci

Salut JACQUESCUBA,

Surement que IMOI ne porras pas te répondre, puisqu'il ne sait pas te LIRE le pauvre homme.

Je te souhaite une réponse et vivement et tu es et seras toujours une très bonne source de renseignement pour nous ( sauf IMOI ) qui aimont Cuba

 

Le message plus haut est adressé à Jacques Cuba mais la demande est faite par Caibarien.

Windigo !!! ça devient rondontant ton affaire , tu as un acharnement sans borne envers Imoi et Pélicano , pourquoi ????  ce qui fait la beauté du monde c'est que nous sommes tous différents mais il faut juste être ouvert d'esprit pour apprécier ces différences , c'est normal que parfois les il y a des gens qui nous tombent sur les nerfs que se soit des amis , dans la famille , au travail et même ici blush mais il faut faire avec , on a un beau forum très diversifié comme clientèle et chacun apporte quelque chose aux autres mais mon dieu seigneur , lâche prise s'il te plaît pour le bien être de nous tous !!!

au plaisir !!!

playacana :)

Bien dit playacana

Jacques,

pour ta belle-maman, rien ne change pour l,entrée au Canada. La seule difference c,est que de Cuba ils leur donne le permis de sortie sans  problemes ( a moins d,etre medecins ou infiermiers ils auront toujours de la misere a sortir).

ca ne change en rien à n,importe lequel des pays où elle veut entrer. chaque pays a ses règles et ca, ca ne change pas.

Tu dois faire ta demande de visite pour elle, payer les frais et attendre que Cuba la libère.

Bonjour comme ta pue voir c pas moi qui as demandé c'esr renseignement moi j,y VIE et je suis au courant des loi et des paragraphe après la loi beaucoup de fois cela change bien des choses !

 CUBA quand la personne a son passeport le reste c pas leur problême c 'est quand vas venir le temps de montée dans l 'avion sans visa il pourra pas passé la douane car sinon la firme d 'aviation vas avoir des troubles .

coté libération  dépend dans quel secteur de travail la personne fait partie dans les hotel c'est ministère du tourisme et quand la personne es marié avec un touriste elle na plus le droit de travaillez dans le tourisme !

bonne vacance !

Les modifications entreront en vigueur le 14 janvier 2013.

Dans le cadre du travail réalisé pour actualiser la politique migratoire en vigueur et l’ajuster aux conditions actuelles et futures prévisibles, le Gouvernement cubain, exerçant sa souveraineté, a décidé d’éliminer la procédure de demande de Permis de Sortie pour les voyages à l’étranger et de laisser sans effet la Lettre d’Invitation.

Par conséquent, à partir du 14 janvier 2013, on exigera seulement la présentation du passeport valide et le visa du pays de destination, dans le cas où celui-ci est requis. Pourront obtenir ce passeport les citoyens cubains qui accomplissent les démarches établies dans la Loi de Migration, qui a également été actualisée conformément aux mesures adoptées et entrera en vigueur 90 jours après sa publication au Journal Officiel de la République de Cuba.

Les titulaires d’un passeport délivré antérieurement à l’entrée en vigueur de cette décision devront solliciter son actualisation par les autorités du Ministère de l’Intérieur, sans aucun frais. De même, ceux qui ont une autorisation de sortie valide, pourront sortir du pays sans avoir à effectuer de nouvelle démarche.

On a décidé d’étendre à 24 mois à partir de la date de sortie du pays, la durée de séjour à l’extérieur de ceux qui résident à Cuba et qui voyagent pour des raisons particulières. Lorsque le séjour excède cette durée, ils doivent obtenir, exprimée sur le passeport, la preuve de la prorogation de séjour correspondante, accordée par un consulat cubain.

L’actualisation de la politique migratoire tient compte du droit de l’Etat révolutionnaire à se défendre des plans d’ingérence et subversifs du gouvernement nord-américain et de ses alliés. Pour cette raison, les mesures pour préserver le capital humain crée par la Révolution seront maintenues, face au vol de talents que réalisent les puissants.

Il faut signaler que, peu à peu seront adoptées d’autres mesures en relations avec le thème migratoire, qui sans doute, aideront aussi à consolider les efforts prolongés de la Révolution pour normaliser pleinement les relations de Cuba avec son émigration.

Aujourd’hui, est publiée au Journal Officiel de la République de Cuba, le Décret-Loi du Conseil d’Etat qui modifie la Loi de Migration en vigueur, ainsi que d’autres normes complémentaires.

Une information complémentaire sur les procédures à accomplir et autres précisions ponctuelles sur la politique migratoire du pays sont disponibles pour la population dans les bureaux et sur la messagerie vocale de la Direction de l’Immigration par téléphone au : 206 32 18, sur le Portail du Citoyen Cubain : http://www.ciudadano.cu/ et sur celui du Ministère des Relations Extérieures de Cuba : http://www.cubaminrex.cu/

 


 


La politique migratoire de Cuba, tout au long de ces années de Révolution, s’est basée sur la reconnaissance du droit des citoyens à voyager, à émigrer ou à résider à l’étranger et sur la volonté de favoriser les relations entre la Nation et son émigration. En même temps, elle s’est fondée sur le droit légitime à nous défendre face à l’agressivité de Washington. Les dispositions pour réguler les flux migratoires du pays furent adoptées dans des circonstances imposées par les agressions qui ont été mises sur pied dans ce domaine par les différentes administrations nord-américaines , avec l’aide de ses alliés de Miami.

Comme le dirait le Président Raúl Castro lors de la clôture de la 8° Période Ordinaire de Sessions de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire, le 23 décembre 2011, « ...nous ne pouvons pas oublier que nous sommes le seul pays de la planète aux citoyens duquel on permet de s’installer et de travailler sur le territoire des Etats-Unis sans aucun visa...en vertu de la criminelle Loi d’Ajustement Cubain.. ; et la politique des « pieds secs, pieds mouillés », qui encourage le trafic de personnes et a provoqué la mort de nombreux innocents. »

Depuis le début même de la Révolution, notre pays a été victime du dépouillement sans discrimination de ses professionnels. Plus de la moitié des 6 000 médecins que nous avions à ce moment-là émigrèrent principalement aux Etats-Unis. Un grand nombre des meilleurs ingénieurs et techniciens fut aidé à émigrer, dans le but d’empêcher le développement économique et social de la nation. A ces actions, s’ajouta postérieurement, entre autres, le programme de visas pour les professionnels de la santé cubains, mis en place par Washington en 2006, avec des objectifs similaires.

C’est pourquoi, alors que persistent les politiques qui encouragent le « vol des cerveaux », visant à nous dépouiller des ressources humaines indispensables au développement économique, social et scientifique du pays, Cuba sera obligée de maintenir des mesures pour se défendre sur ce front.

Le double critère et le caractère inhumain de cette politique, qui encourage d’une part les sorties illégales du pays et d’autre part fait obstacle à la possibilité d’émigrer de manière légale, ordonnée et sûre, a eu la claire intention de transformer les Cubains qui désirent s’établir dans d’autres pays, en soi-disant opposants politiques et en un facteur de déstabilisation interne.

Comme conséquence de cette politique irrationnelle et irresponsable, tout au long de ces années se sont succédées différentes crises migratoires : Camarioca en 1965, Mariel en 1980 et la « crise des balseros » de 1994.

Malgré cela, Cuba a montré sa disposition permanente à coopérer dans la recherche de solutions raisonnables à ce problème complexe et a travaillé dur pour normaliser les relations avec ses émigrés, encourager une émigration ordonnée et sûre , ainsi que faciliter les voyages des citoyens cubains à l’extérieur pour des raisons particulières.

Les nouvelles mesures migratoires annoncées par décision souveraine de l’Etat cubain ne constituent pas un fait isolé mais s’inscrivent à l’intérieur d’un processus irréversible de normalisation des relations de l’émigration avec sa Patrie.

L’immense majorité des Cubains installés en plus de 150 pays maintiennent des liens stables avec leur Patrie et avec leurs familles, s’opposent au blocus et ne souhaitent pas qu’une politique agressive soit appliquée contre leur pays d’origine.

 

 

 

 

 Que c est pathétique !!on le croirait presque

MERCI MAMACITA,

vous êtes meilleure que moi pour trouver des infos

Donc je dois m'y mettre pourle remplissage de papiers.... encore une fois.

 

Caibarien

Écrire une réponse...

BONJOUR oui cela change MAIS la demande au pays que la personne veut allé est toujours la !

Comme le canada , état unis et je sais quel autre  la demande de visa est toujours en fonction car sinon les pays se remplirais d,immigrant .

ps : les cubain avait le droit de sortir du pays oui le permis n"étais pas accepté a tous dependant de son travail ou autre !

 Comme moi je suis marié a une Cubaine elle en es rendue a 17 visite au canada en casi 7 ans avant chaque anné nous fesions une demande au canada de VISA la elle a un visa multiple bon pour 6 ans .

Moi je suis résident PERMANENT a CUBA avec carnet identité vert et quota avec tous les a coté !

la je suis au québec chaque fois que nous sortions de cuba nous devions payé $150 convertible chaque a immigration pour la permission de sortir ,la ce cela qui est terminé a partir du 14 janvier passeport pour moi et ma femme passeport et son visa du canada .

finalement le passeport cubain passe de  $ 55 mais chaque 2 ans coutais $ 20 a renouvellé la sa passe a $100 .

OUI on a beau lire la loi mais ya toujours autre paragrafe a voir !

je pourrai en parlez des heures et des heures mais pas pour tous !

Le pays parfait n,existe pas comme l.être humain MAIS moi je suis très heureux de VIVRE a CUBA mon pays adoptif !

bonne vacance et profitez de la VIE  avant que la VIE profite de VOUS !

PS: si tu veut je peut t'envoyer ma belle mère aussi pourvue que tu ma retourne pas ! ah ah ah

.@Jacquescuba

J'aimerais bien aussi que cuba soit mon prochain stop de retraite, je vous trouve chanceux d'y aller aussi souvent et aussi longtemps

commenter