Forum | Voyages à Rabais® Comparez Constatez Voyagez clavardage

Nouvelle des touristes à Haiti?

Est-ce que quelqu'un a entendu parler des premiers touristes qui ont acheté le forfait Transat pour haiti, j'aimerais bien en entendre parler....

J'ai trouvé juste ca, mais pas d'autres nouvelles depuis !

http://www.lapresse.ca/voyage/destinations/amerique-latine/haiti/201301/25/01-4615021-haiti-les-touristes-quebecois-etaient-attendus.php

oui je l'avais lu mais je voulais des nouvelles au retour. Merci

Un suivi serait intéressant en effet ! :)

entierement en désacord avec Linouche

En ce qui me concerne, NO WAY, yé trop tôt pour aller là avec tout ce qui s'est passé et tout c'qui s passe et c'est sans penser aux gens qui crèvent de faim autour...

Ya encore trop de belles places dans le monde pour aller là Haiti. NON MERCI !

Cette destination n'est pas prête à recevoir des touristes, c'est vraiment débile de la part de Transat. J'ai quelques collègues de travail qui y ont été ces deux dernières années, en mission de coopération pour notre employeur et la ville de Port-au-prince. Impossible et surtout non-recommandé de sortir seul des appartements de fonction, pauvreté extrême, infrastructures inexistantes, insalubrité totale à la grandeur de la ville, ville menée par les gangs de rue et une force policière désorganisée et corrompue, bref, je ne vois pas ce que des touristes iraient faire là en ce moment, ce n'est vraiment pas ce dont ils ont besoin...

Tout à fait d'accord avec toi iMOI.

Il y a encore tellement de beaux endroits à voir dans le monde avant d'aller à Haiti.

Ce n'est pas juste pour nous, c'est pour eux aussi. Ils ont tellement à faire pour rebâtir le pays, ils ont tellement besoin de tout, l'indigeance règne là-bas en ce moment, c'est la misère totale, les besoins de base les plus primaires ne sont même pas adressés pour une forte majorité de la population, ce n'est vraiment pas le temps d'aller s'y payer du bon temps. De l'aide humanitaire oui, mais des touristes, ça frôle l'indécence...

entierement en accord avec Imoi

Suis d'accord aussi !

Mais d'un autre côté ... ce serait  pas leur donner un bon coup d'main que de participer â faire en sorte que l'industrie du tourisme augmente ?

Il est trop tôt pour çà. Il reste tellement à faire pour rebâtir ce pays.

Ouais... un cercle vicieux quoi... 

Parrot55:
Tu as droit à ton opinion, c'est juste que j'aimerais comprendre, car tu dis être en désaccord avec moi et tu es d'accord avec iMOI et le plus bizarre, c'est que moi, je suis d'accord avec iMOI...allez savoir

Parrot55, tu es en accord avec Imoi et en désaccord avec Linouche ? ils disent la même chose a moins que j'ai mal lu.

hemerocale:

J'pense comme toi, mais peut-être que j'ai pas autant expliqué ma façon de voir les choses que iMOI, mais je n'en pense pas moins. Je me sentirais très mal d'aller dans ce pays quand tout va mal justement. J'aurais peut-être dû mieux m'expliquer, mais iMOi l'a très bien expliqué.

 Parrot55    peux-tu expliquer toi même la différence d'opinion que tu as  face au commentaire de Imoi et celui  de  Linouche pour que nous comprenions bien ta position sur le sujet.  Merci

Personnellement, je n'hésiterais pas à aller à Haïti en croisière, le port étant à Labadee qui est au nord d'Haïti.

Qu'on le veuille ou non, le tourisme est une grande source de revenu pour certain pays et je ne crois pas que c'est en boudant Haïti que ça va les aider à se sortir de la misère dans laquelle le pays se trouve. C'est certain que 6M$, que rapporte la cie de croisière, c'est pas énorme mais ça ne peut pas nuire et ça peut ouvrir la porte à un plus grand tourisme.

Pour ce qui est du coté moral, d'aller se prélasser sur la plage pendant que des milliers de personnes souffrent de la faim, qui sont malade, etc, je ne m'en fait pas trop avec ça. Pas que je ne compatise pas avec eux, mais en même temps, est-ce que je veux me priver de ce qui me plait pcq eux ont de la misère à remonter la pente? Ça peut parraitre égoïste mais posez-vous la question vous aussi. Si c'était le cas, on n'irait pas dans la majorité des pays chauds comme le Mexique, Cuba, Panama, Vénézuela, République Dominicaine, etc

Il ne faut pas faire l'autruche et se mettre la tête dans le sable.

Le Mexique est un pays très très corrompu, Cuba est pauvres et quasiment sans ressources pour les paysants mais nous allons tout de même dans ces pays avec plaisir.

Ce n'est pas en dépensant notre argent dans d'autre pays qu'on va aider Haïti à se sortir du trouble.

J'espère ne froisser personne avec ma façon de penser, mais pour moi, une des façons d'aider les gens d'un pays comme celui-là est d'encourager leur économie, peu importe la façon. Je dirais parcontre que la seule chose qui m'agace, c'est la corruption du gouvernement. Est-ce que les revenus du tourisme sont bien partager avec la population (en services comme école, hopital, etc) ou le gouvernement en met beaucoup dans ses poches???

Mitch7

Allo. Quand on va dans les Caraïbes, on est conscient qu'on va dans des pays où le niveau de vie est moins élevé qu'ici, c'est un fait. Les salaires y sont plus bas, la pauvreté plus présente, le luxe moins accessible... C'est d'ailleurs en raison de ce niveau de vie moins élevé que les hoteliers et grossistes sont capables nous offrir des semaines tout-inclus à 1000$.

À Haïti, cependant, on ne parle pas de niveau de vie moins élevé, on parle d'un pays complètement démoli, eux qui étaient déjà dans la groose misère, ils ont été anéanti avec le tremblement de terre, dont ils ne se sont pas relevé, loin s'en faut.

Les conditions de vie (je devrais dire "de survie") y sont épouvantables, c'est la misère totale, la majorité de la population n'arrive pas à combler ses besoins les plus primères (manger, se vêtir, se loger), une grande partie de Port-au-Prince vit encore sous des tentes ou abris de fortune. À côté de ça, Cuba ou la République Dominicaine, qui sont pourtant très pauvres, c'est Monaco. Ce n'est en rien comparable avec les autres destinations des Caraïbes, c'est un pays à complètement reconstruire, ils en ont pour de nombreuses années. Si vous voulez vraiment les aider, le mieux, c'est de vous porter volontaire pour une mission humanitaire ou de faire un don à un organisme humanitaire qui leur vient en aide, d'y faire du tourisme ne fera que garnir les coffres des chaînes hotelières étrangères qui y exploiteraient des hotels où beaucoup de travailleurs seront étrangés par manque de main d'oeuvre locale qualifiée.

Voici un texte sur lequel je suis tombé et j'ai pensé vous le partager:

(je ne connais pas l'auteure et le texte réflète ses opinions.)

Vous avez sans doute entendu parler des nouveaux forfaits vacances en Haïti, que la compagnie aérienne canadienne Air Transat a lancé il y a quelques semaines à peine. C’était le 23 janvier dernier que le tout premier voyage a eu lieu et j’ai le bonheur de vous présenter le compte rendu de l’une des participantes. La poète et écrivaine, Arcelle Appolon, était parmi les chanceux qui ont pu découvrir Haïti sur un autre angle et voici ce qu’elle avait à dire de son expérience :

Quand : Du 23 au 30 janvier 2013

Où : Régions visitées : Port-au-Prince et la Côte-des-Arcadins

Combien : Entre 1 399.99$ et 1 599.99$ *La variation du prix dépend des hôtels choisis.

À la demande de plusieurs, voici ma revue de ce voyage qui, je l’espère, vous permettra de vous faire une idée objective de cette nouvelle opportunité de visiter Haïti.

Comme plusieurs d’entre vous le savez, le voyagiste Air Transat offre depuis cette année un forfait vacances en formule tout-inclus pour Haïti. Il s’agit d’ailleurs d’une première en 23 ans.

Le 1er groupe, dont je fis partie, quitta du 23 au 30 janvier et se composait d’environ 25 touristes d’origines ethniques variées. Le forfait d’une durée de 7 jours incluait 2 jours à Port-au-Prince et 5 jours sur la Côte-des-Arcadins.

Séjour à Port-au-Prince :

Lors du séjour à Port-au-Prince, nous étions logés dans 3 hôtels :
Karibe Hotel (4*)
Le Plaza (3 1/2*)
Prince Hotel (3*)
Endroits visités (accompagnés d’un guide touristique de l’agence Citadelle) :
Observatoire du Mont Boutillier : Cette terrasse située à plus de 900 mètres d’altitude permettant de voir la ville de Port-au-Prince et ses environs rappelle l’observatoire du Mont-Royal à Montréal. Nous y étions accueillis par la mairesse de Pétionville. Cet endroit possède aussi un bel étalage de marchants d’artisanat et un snack-bar.
Marché de Fer : Ce marché de style ‘’marché aux puces’’ offre une grande variété d’artisanat et autres produits typiquement haïtiens.
La distillerie Barbancourt : Cette visite guidée nous a permis de voir en détails les différentes étapes de la fabrication du rhum qui fait la renommée de Barbancourt. Le tout fût suivi d’une dégustation de 5 rhums et d’un léger goûter dans un superbe jardin.
Le Parc Historique de la Canne à Sucre : Ce parc, o? se trouve aussi un petit musée, comprend plusieurs installations d’époque expliquant le processus d’exploitation de la canne à sucre.
Le Musée du Panthéon National haïtien (Mupanah) : Nous étions accueillis par la mairesse de Port-au-Prince. Ce musée présente l’histoire de l’île d’Hispaniola en débutant par ses premiers habitants (les Tainos), en passant par l’esclavagisme et les héros de l’indépendance. Les restes humains de Jean-Jacques Dessaline, Henri Christophe et Alexandre Pétion y sont d’ailleurs préservés.
Galerie d’art Monnin : Une jolie galerie d’art sur 2 étages présente plusieurs peintures de très grand format.
Village de Noailles : Les habitants de ce petit village se spécialisent dans le fer découpé, un classique de l’artisanat haïtien.
Maisons de style ‘’Gingerbread’’ : Visite d’un cartier o? ont encore pignon sur rue quelques maisons coloniales de style ‘’Gingerbread’’.
Place des héros de l’indépendance : Place publique o? se trouvent de grandes statues en l’honneur des 4 héros de l’indépendance – Toussaint Louverture, Jean-Jacques Dessaline, Henri Christophe et Alexandre Pétion.
Festival de Jazz de P-a-P: 3 groupes ont performés, dont Mélanie JB Charles. La soirée fût suivi d’un souper accompagné de la ministre du tourisme, Stéphanie Villedrouin et l’ambassadeur du Canada en Haïti, M Normandin.

Coup de cœur : La visite du Mupanah a marqué mon séjour à P-a-P de par son apport en faits historiques et le sentiment de fierté qui m’envahit à ma sortie.

Séjour sur la Côte-des-Arcadins:

Située à environs 1h30 de P-a-P (sans trafic), la Côte-des-Arcadins nous a offert 4 hôtels :
Kaliko Beach Club (3 ½*)
Wahoo Bay Beach Resort (3 ½*)
Moulin-sur-mer (3 ½*)
Club Indigo (anciennement le Club Med, 3 ½*)
Ces 4 hôtels très différents les uns des autres sont adaptés aux différents goûts des clients (ambiance familiale, jeunes clientèles, etc.). J’ai personnellement séjournée au Club Indigo où une ambiance familiale régnait. Un délicieux buffet de plats variés typiquement haïtiens y était servi 3 fois par jour.
À l’hôtel Moulin-sur-Mer étaient aussi accessibles un musée et un magnifique jardin où se promenaient une dizaine de paons en liberté.

Durant ces 5 jours, 3 excursions (non incluses dans le forfait) nous étaient proposées :
Visite des îlets des Arcadins en bateau.
Randonnée pédestre, visite de Kay Piat et d’une plantation de cresson.
Journée à Saut d’Eau et visite de l’église Mont-Carmel.
Coup de cœur : Le délicieux poisson grillé au Club Indigo et la visite d’un orphelinat perché dans les montagnes offrant une vue à couper le souffle sur des plantations de papayes.

Merci à la ministre du tourisme, Mme Stéphanie Villedrouin, les guides touristiques de l’Agence Citadelle (Bobby et Jenny), nos chauffeurs (Joseph, Johnny et Maxi), le personnel des différents hôtels et les mairesses de Pétionville et Port-au-Prince. Chapeau bas à Pascale Hilaire, représentante d’Air Transat en Haïti, pour une assistance très dévouée!

Moi qui avais déjà visité Haïti, je n’aurais jamais cru en avoir autant à découvrir!

Haïti renaît, Haïti vit! Hier, aujourd’hui et plus que jamais, #JeLoveHaïti

Merci,

Arcelle Appolon

Ça ressemble pas mal plus au texte d'une brocure touristique qu'à un résumé, en plus, c'est d'on ne sait pas qui qui site le voyage de quelqu'un d'autre, c'ess le genre de résumé qui serait flaggué sur TripAdvisor...

je pense comme Imoi... On peut facilement comprendre que  Arcelle Apollon , d'origine Haïtienne, était là pour en faire un portrait positif, question de mousser l'intérêt des touristes potentiels vers Haiti! .....  Elle vit à Montréal, alors elle a pu profiter de ce merveilleux voyage toutes dépenses payées par le fournisseur pour aller dire bonjour a sa parenté... C'est ÉVIDENT qu'elle fait la promotion de son île pour aider ses compatriotes!!! Elle est pratiquement une militante pro-Haïti, alors citer cette personne n'est certainement pas très crédible!

-J'ai vu il y a un an un reportage-avec caméra cachée qui  montrait comment les bateaux de croisières à Labadee n'apportait rien aux résidents d'Haïti car les touristes y étaient confinés dans un espace fermé aux locaux-grillagé et que seulement ceux qui avait payé continuellement (une mailbrune) et    soudoyé des hauts placées avaient le droit de s'approcher des touristes...

 SI on est pas là pour un voyage humanitaire, c'est une chose, pour des vacances, c,en est une autre!

Merci DDay

fait plaisir Intrépide!

Faut prendre ça avec un grain de sel, mais c'est presque les seules news disponnibles, donc je voyais la pertinence de le partager...

 

 

jsi sont résumé est corretc il s'agit plutit d'un voyage organisé, d'un circuit. De cette facon probablement plus ''sécuritaire''. Par contre coté hygiene..il y a des pays d'asie ou d'afrique qui sont aussi sur la liste ''rouge'' , les gens y voyage sachant qu"'il y a des précautions santé a prendre.

commenter