Forum | Voyages à Rabais® Comparez Constatez Voyagez clavardage

Une semaine à Paris

Bonjour,

Tel que promis, description de notre semaine à Paris du 6 au 12 octobre 2013:

Jour 1 - Le 6 octobre, par une journée nuageuse (20 C) mais plutôt fraîche, -levée du fameux mistral provençal - nous prenons notre départ de la gare d'Avignon à 10h14 avec le fameux train TGV pour Paris.
C'est plus confortable que des sièges d'avion, ça c'est sûr!
Le train va vite vite vite, (320 km à l'heure), si vite que nous nous rendons en 2 heures 40 minutes pour un total d'environ 740 km entre les deux villes.
Wow! Que c'est bien organisé le transport par trains en Europe, à côté de notre lamentable réseau ici au Canada!
Mon amie Laurence s'est fait un plaisir de nous réserver des billets de train (80 euros pour deux personnes).
Sur les sites officiels du SNCF, cela nous a été impossible de réserver par carte de crédit, car nous ne sommes pas citoyens français. Même en appelant notre agente de voyage, elle n'en a pas été capable non plus à moins d'aller sur "Raileurope" qui nous aurait coûté 125 euros pour deux.

Donc si vous connaissez quelqu'un en France...cela vaut la peine de demander leur aide pour réserver les billets de TGV!

- - - - - - -

Enfin Paris nous accueille!

Quelle ville magique et spéciale que Paris, même si une partie de mon coeur est restée en Provence.

Dès qu'on met les pieds dans la ville-lumière, c'est impossible de ne pas tomber en amour!

Ce sera notre troisième fois (2 jours et demi lors d'un voyage organisé en 2010 et l'an dernier) plus un voyage à quatre de 10 jours en appartement dans le 11 ième arrondissement où nous avons fait pas mal toutes les grosses attractions touristiques: Tour Eiffel, balade en bateau sur la Seine, Invalides, Champs Élysées, le Louvre, Cimetière du Père Lachaise, Basilique du Sacré-Coeur, Arc de Triomphe, monter les presque 400 marches menant au sommet de Notre-Dame-de-Paris, Place des Vosges, etc.

Donc, je vous parlerai plutôt de visites et d'activités qu'on ne fait que lorsque cela fait quelquefois qu'on visite Paris!

Je dois souligner l'excellent travail du site L'Antre Amis qui s'occupe de faire l'intermédiaire entre les proprios et demandeurs pour louer un appartement.

Le nôtre était petit (26m carré) mais propre, premier plancher, bien situé (quartier le Marais), rénové et bien organisé, connection internet et appels téléphoniques gratuits, même pour le Canada.
Parfait pour 2 personnes et situé dans une rue tranquille, non loin de la grande rue St-Antoine où trouver restos, boutiques, marchés, pâtisseries, boucheries, fromageries, boulangeries, vins, supérettes, etc.

À notre arrivée à la gare de Lyon la température extérieure étant clémente, nous décidons de faire le 15-20 minutes de marche avec nos valises et trouvons facilement l'appartement et sommes accueillis aimablement par la gentille dame qui s'occupe de souhaiter la bienvenue aux voy

Tout était parfait, seul bémol...certains appareils ménagers, différents des nôtres, assez difficile à comprendre mais une fois familiers avec, cela a été pour le reste de la semaine.

Nous prenons le temps d'installer nos choses, puis nous partons chercher de quoi remplir le frigo et les armoires pour notre épicerie de la semaine et bien sûr une bonne bouteille de vin pour fêter notre arrivée dans cette ville romantique à souhait!

Après le souper que nous prenons dans un bistro de la place de la Bastille (moules marinières mais nous avons été déçu du repas qui était assez cher), nous faisons une ballade car la soirée est fraîche mais tout de même confortable.

Ce dimanche soir, la place de la Bastille est animée, il y a beaucoup de locaux et surtout des touristes et nous assistons pendant quelques moments à un spectacle en plein air d'un groupe chantant le genre de chansons des Gypsy Kings.

Retour chez nous pour nous reposer et bien dormir avant de commencer la journée chargée du lendemain.

ageurs et les renseigner sur l'appartement.

 

Jour 2: 7 octobre: 20C, mélange de soleil/nuages.

Matin, visite du Panthéon.
Il s'agit d'un imposant monument de style néoclassique situé place du Panthéon sur la montagne Sainte-Geneviève, dans le 5e arrondissement de Paris, au cœur du Quartier latin.
Prévu à l'origine au XVIIIe siècle pour être une église qui abriterait la châsse de sainte Geneviève, ce monument a maintenant vocation à honorer de grands personnages ayant marqué l'histoire de France.
Il ne faut pas manquer la crypte au sous-sol:
Tombeaux de :
Mirabeau, St-Exupéry, Voltaire, JJ Rousseau, Victor Hugo, J.Baptiste Beaudin, Émile Zola, Louis Braille, Marie et Pierre Curie, Alexandre Dumas, Diderot, Georges Sand, ainsi que plusieurs scientifiques, artistes, écrivains, personnalités politiques, militaires et de l'époque de la révolution.


Située dans le 15 ième arrondissement, elle est restée pendant près de 20 ans le plus haut gratte-ciel d'europe mais elle est aujourd'hui la 17 ième plus haute tour européenne.
Après sa construction, la tour fut vivement critiquée. Ses détracteurs la trouvaient (et la trouvent toujours) dérangeante à cause de sa hauteur disproportionnée par rapport au reste de la ville de Paris.
Nous prenons l'ascenseur pour atteindre le 56 ième étage d'où se tient une exposition sur sa construction et sur l'historique de Paris. Il y a un restaurant, un bar et une boutique.
On monte ensuite deux étages à pied pour sortir à l'extérieur, mais soyez avisé qu'il y a une large et haute baie vitrée, pour la protection bien sûr.
On la dit aussi haute que la tour Eiffel, mais on a l'impression que c'est plus haut et la vue est impressionnante sur la ville.

Nous terminons par une visite de l'église de la Madeleine (8ième arrondissement de Paris).
Elle constitue une parfaite illustration du style architectural néoclassique avec son portique octostyle.

Du dehors, on dirait un bâtiment de l'époque grecque mais c'est bel et bien une église. Son aspect massif et païen a été décrié dès les origines.
L’église, ouverte tous les jours, permet à près de sept cent mille visiteurs annuels de découvrir les richesses artistiques qu’elle renferme.
Le grand orgue à l'intérieur est particulièrement impressionnant. Elle assure la qualité musicale des nombreuses manifestations musicales proposées.

De retour à l'appart, nous nous régalons de charcuteries et fromages divers avec bien sûr une bonne baguette de pain, du vin et comme dessert, raisins et bien sûr, pâtisserie française!

On dirait qu'il y a des problèmes avec mes copier/coller....grrrr.

Le deuxième paragraphe, je parle de la Tour Montparnasse bien sûr :-)

Jour 3: 8 octobre, il fera entre 11 et 20 C,  averses dispersées qui ne durent quelques minutes seulement.

Nous décidons donc d'aller à VERSAILLES, en utilisant le métro et ensuite le RER.
En 2010 lors de notre voyage en circuit organisé, nous n'avions vu que le château seulement.

Cette fois-ci, nous prenons le passeport, le Sésame qui ouvre la porte à trois cent cinquante ans d'histoire!  Prix: 25 Euros.

Nous commençons d'abord par les immenses jardins, et immenses c'est encore trop modeste!
C'est une oeuvre colossale. De la fenêtre centrale de la galerie des Glaces se déploie, sous l’œil des visiteurs, la grande perspective qui conduit le regard du parterre d’Eau vers l’horizon. Cette perspective originelle, antérieure au règne de Louis XIV, le jardinier André Le Nôtre se plut à l’aménager et à la prolonger en élargissant l’Allée royale et en faisant creuser le Grand Canal. Cette vaste perspective court de la façade du château de Versailles à la grille du parc.
En 1661, Louis XIV charge André Le Nôtre de la création et de l’aménagement des jardins de Versailles qui, à ses yeux, sont aussi importants que le Château.

Toutes les fontaines et le grand bassin central en sont les grandes vedettes!

Il y a de la musique d'époque alors on se sent vraiment dans le décor du temps de Louis XIV et des gentes dames se promenant dans cette merveille.
Je sais qu'il y avait les spectacles des Grandes Eaux Musicales avec animation des Fontaines, mais nous n'y avons pas assisté, c'était seulement les weekends, mais ça doit être quelque chose!


Tout au bout, le Petit Trianon (n 1774, Louis XVI offrit le domaine de Trianon à la Reine qui put y mener une vie éloignée – trop éloignée pour certains – de la Cour). Le château du Petit Trianon a été construit selon la dernière mode, dite "à la grecque" et reprenant les principes antiquisants. Du rez-de-chaussée à l’étage de l’attique, l’architecte Ange-Jacques Gabriel réalise ici son chef-d'œuvre.

Le Grand Trianon:
Le Grand Trianon a été élevé par Jules Hardouin Mansart en 1687 sur l’emplacement du « Trianon de Porcelaine », que Louis XIV avait fait construire en 1670 pour y fuir les fastes de la Cour et y abriter ses amours avec Mme de Montespan. Le Grand Trianon est sans doute l’ensemble de bâtiments le plus raffiné de tout le domaine de Versailles. Il est fait de marbre rose et de porphyre avec des jardins délicieux.

Suivent le Domaine de Marie-Antoinette, une petite ferme, le Hameau de Marie-Antoinette.
La reine, cherchant à fuir la Cour de Versailles, commande en 1783, son Hameau.
C'est la reproduction magnifique et exacte d'un petit village rural.
L’ensemble devient d’ailleurs une véritable exploitation agricole, dirigée par un fermier, dont les produits alimentaient les cuisines du Château.

Une fois tout cela fait (à pied!) il faut revenir de cette grande marche, mais ayant les jambes mortes, nous avons pris le petit train (3 euros 70) qui nous

ramène au Grand Château.

La Galerie des Glaces, la Chapelle Royale, les appartements de la Reine et ceux du Roi et bien d'autres, chacun des rois l'ayant habité (Louis XIV, Louis XV et finalement Louis XVI avant l'époque Régence et celle de Napoléon) y ont apporté des contributions éclatantes.

Tant de richesses et de merveilles, qu'il n'est pas surprenant que le peuple français se soit révolté et qu'il y ait eu une Révolution!

Revenu le soir, je crois que cela a été notre plus grosse journée de marche et de découvertes, donc repas simple et dodo de bonne heure.

Ben oui, nous les soixantenaires nous sommes plattes de même! Pas de spectacles ou de sorties le soir (sauf la dernier soir), on se levait et couchait tôt pour rassembler nos forces.

Conseils: Aller à Versailles par beau temps (pour la visite des jardins surtout) et prévoyez une bonne paire de souliers de marche, une bouteille d'eau et peut-être acheter sandwich et barres tendres pour vous restaurer.

Personnellement je me permets de rajouter, pour l'avoir vécu, de venir aux château à l'ouverture dans la haute saison, nous nous sommes montés sur Paris fin juin début juillet, et nous sommes arrivés, une heure après l'ouverture des portes et là je n'ai jamais vu ça, même pas à Disney, une file d'attente phénoménale, qui zigzaguait je ne sais comment, si bien qu'on a mis plus d'un quart d'heure à comprendre où on devait se placer, pensant que ça irait vite car nous avions déjà nos billets d'entrée, il nous a fallu plus d'une demi heure pour réaliser qu'en fait ça n'allait pas etre notre tour mais que la file redescendait pour remonter, er redescendre ... x fois , du coup on c'est dit qu'on allait y perdre la journée, surtout que c'est très mal organisé au niveau de la file, par de barrières, de cordons juste sur la fin, donc tout le monde peut se glisser à un moment dans la queue et toi tu attends bref l'horreur. Pour ne pas perdre notre journée nous avions les billets pour le grand et petit Trianon, du coup on a acheté l'entrée pour les jardins et franchement nous n'avons absolument pas regretté.

Par contre chapeau à ceux qui font Versailles, les jardins et le Trianon le meme jour parce que c'est épuisant, je confirme ce que tu dis Diane prévoir de bonnes chaussures et se préparer à une grosse journée. Personnellement je trouve bien de séparer les choses quand on peut le faire car les jardins sont magnifiques et demandent du temps y venir plutôt le week-end pour voir les fontaines fonctionner. Le Trianon mais  particulièrement le hameau de la reine, est  à ne rater sous aucun prétexte.

Oui, c'est ce que la dame du guichet à l'entrée nous avait conseillé: Faire les jardins et le grand et petit trianon et ensuite revenir entre 13h et 14h pour le château: il y a moins de monde, donc la file est bien moins longue!

Merci de votre résumé, mais je crois qu'il manque des journées??? en tout cas, j,espère bien retourné à Paris...mon voyage date de mars 2001.....comme c'est loin!

Jour 4: 9 octobre, entre 13 et 17 C nuageux, il fera un temps moche mais pas de pluie. Un peu de soleil (timide) en pm.
Nous voulions faire le Canal St-Martin, mais pas le tour en bateau car il ne fait pas beau. Nous avons été déçus car on ne peut pas tellement voir les écluses en marchant tout le long, donc nous avons remplacé par une grande marche vers les ponts de la Seine.
Nous nous arrêtons à la cathédrale N. D. de Paris qui n'a plus besoin de présentation et prenons des photos mais sans y entrer.
Profitez du 850ème anniversaire pour découvrir le parvis autrement. Il ont installé une estrade devant l'entrée qui offre une vue différente de la façade et sur laquelle nous pouvons voir les prénoms de tous les gens y travaillant.
Ensuite nous marchons jusqu'au quartier St-Michel et découvrons une magnifique église du nom de St-Séverin.

Bâtie au XIe siècle, elle est détruite par les Vikings, puis l'église est reconstruite au XIIIe siècle.
Elle ressemble en plus petit à N-D-de-Paris; seuls le clocher et les trois premières travées de la nef survivent à la guerre de Cent ans. Rénovée, elle prend alors un style gothique flamboyant et est agrandie. Il vaut vraiment la peine de la visiter, d'autant qu'il y a moins de touristes et que la visite s'y passe rondement.

Pour le repas du midi, nous faisons une découverte; soit les petites rues dans le coin de cette église, dont la colorée rue de la Huchette où les repas et leurs prix sont bien moins chers que dans Le Marais!
Spécialité bistro français, italiennes, grecques, turques, juives, asiatiques, tout y est!
Suffit de faire le tour et d'observer les menus: (pour l'heure du midi, 10 euros par exemple pour une entrée, plat principal et dessert, alors que dans le Marais, nous avons payé un jour 15 euros pour juste le plat principal qu'y s'est révélé de la grosseur...d'une simple entrée!).
Suffit de se laisser haranguer par les employés à la porte.

Un gentil monsieur âgé, habillé typiquement en parisien avec le béret et le grand tablier et la grosse moustache nous a convaincu d'essayer son bistro et s'était très bon!

Après-Midi, nous faisons les Catacombes de Paris.
 
L'appellation de "Catacombes" a été donnée à cet ossuaire en référence aux Catacombes de Rome, nom donné primitivement à un cimetière antique situé non loin de la Voie Appienne.
Ce sont d’anciennes carrières qui furent choisies pour déposer les ossements ; la Ville de Paris venait en effet de se doter d’une inspection générale des Carrières dont le rôle était la consolidation des voies publiques minées par les carrières. Les carrières « de la Tombe-Issoire » furent l’objet de travaux comprenant une grande part de maçonnerie et de soutènement de galeries, complétés par le creusement d’un escalier flanqué d’un puit pour déverser les ossements.

Pour 6 euros (prix des aînés, pour les adultes c'est 8 euros) vous pouvez visiter ce lieu impressionnant mais il ne faut pas être claustrophobe et il faut bien s'habiller, il y fait froid et humide.

C'est impressionnant et certains pourraient trouver même cela sinistre car il s'agit de vrais ossements et de crânes et ce n'est pas fait pour les petites natures.
Cela étant dit, une fois que vous avez vu deux salles, tout est pareil et je ne sais pas si j'y retournerais ou même le recommenaderais.
Disons que c'est intéressant et que cela fait partie du "tourisme l'étrange" de Paris!

 

Nous nous avons fait le canal St Martin avec un billet groupon payé moitié prix heureusement, car j'ai été très déçue, on est au milieu de la ville, avec les voitures de chaque coté, je dirai à faire une fois et encore si vous avez des choix à faire à laisser tomber sans regret comme la Grande Conciergerie et la Sainte Chapelle pour le prix, je pense qu'il y a autre chose à faire de plus complet, à mon sens.

 Jour 5:  10 oct. entre 7 et 9 C, nuageux, la température commence à être plus déplaisante.
Mais cela ne nous arrête pas!

Ayant l'intention de retourner à Montmartre, nous faisons un arrêt le matin tôt au fameux marché de la Bastille du 11 ème arrondissement.
Ouvert les jeudi et dimanche de 7h à 15h, les étalages y sont attrayants et variés:
Pain, pâtisseries, bonbons, fruits, légumes, charcutiers, fromagers, fleuristes, viandes, poissons de toutes sortes et fruits de mer, mais aussi vêtements, accessoires (foulards, sacs à main, bijoux), boissons dont vins, autres produits régionnaux.

Je m'y suis procurée un sac à main en cuir et une veste de lainage/cachemire pas trop cher, un foulard pakistanais (pashmi je crois le nom...) et mon mari un t-shirt et un foulard de coton style parisien.

Nous prenons ensuite le métro pour Montmartre mais arrêtons une station avant, sous le conseil de ma copine avignonnaise pour voir le quartier Barbès, très coloré et plein de petites boutiques.
Par contre je ne le conseille pas la nuit, c'est un quartier d'arabes et haïtiens, il faut donc se montrer prudent.

Montmartre enfin, nous prenons des photos de la basilique du Sacré-Coeur mais l'ayant déjà visité, je ne commenterai pas mais je vous recommande de monter les marches et de la visiter si vous ne l'avez pas déjà fait, c'est magnifique!
C'était le festival des vendanges mais je crois que les activités commençant plutôt le lendemain, nous avons trouvé le coin très tranquille et moins fréquenté que notre visite de l'an dernier, sauf le coin des artisans, soit Place du Tertre qui était bondé comme il l'est toujours.
Quel plaisir d'observer les peintres et dessinateurs, les caricaturistes!
Quel joie de voir toutes ces oeuvres et négocier peut-être, si vous désirez ramener un souvenir unique de Paris.
Les peintres et célébrités qui ont oeuvré dans le passé de Montmartre sont nombreux

Toulouse-Lautrec, Pissaro,  Steinlen, Modigliani, Picasso, Utrillo, Valadon, Poulbot, Renoir pour en nommer quelques-uns.

Il faut absolument arrêter sur la Rue des Saules voir le mur à vaisselle de leur Galerie d'Art où on y voit surtout des objets en poterie et céramique. Je m'y suis procurée un mignon petit escargot.
 
Soyez averti pourtant que de juste prendre un café dans un bistro coûte un bras comparé au reste de la ville, mais il y a encore de petits restos sympa pas trop trop cher, faut juste chercher. Nous avions cependant amené un sandwich et des fruits de notre côté.

En après-midi alors que la température devient plus rebutante, nous nous dirigeons vers le Musée Rodin.
Le musée Rodin a été créé en 1916, à l’initiative de Rodin, grâce aux trois donations successives qu’avait consenties l’artiste à l’État de ses œuvres, de ses collections, de sa bibliothèque, de ses lettres et manuscrits. Il est établi sur le site choisi par le sculpteur : l'hôtel Biron et son jardin, un hôtel

particulier construit au début du XVIIIe siècle. (situé rue de Varenne).
Il y a des oeuvres originales, des miniatures et dans les jardins, les sculptures grandeur nature de l'artiste. Étage du haut: exposition sur les oeuvres de Camille Claudel, sa conjointe.
Intéressant de voir les jeunes étudiants artistes qui abondent dans la galerie, dessinant les sculptures, installés pour la plupart par terre ou sur le rebord des fenêtres, absorbé par la beauté des oeuvres d'art de Rodin et tentant de les reproduire.

Illustre artiste de son temps, Auguste Rodin (1840-1917) incarne aujourd'hui encore le génie de la sculpture. Mais on oublie qu'il était aussi peintre à ses heures...
Ces oeuvres les plus célèbres sont Le Penseur, Le Baiser, un hommage à Balzac et aussi un à Victor Hugo.

:

 

Jour 6: 11 oct:  9 maximum, frais, venteux parfois et même de la pluie en pm.
Nous décidons donc, au lieu de notre première idée soit le Louvres (que nous avions déjà vu) de nous rendre au Musée National d'Histoire Naturelle qui se divise en plusieurs sections:
Celles que nous avons vu étaient:
Galerie de l'Évolution,
Jardin des Plantes et ses Grandes Serres mais il y a aussi une ménagerie (petit zoo), une Galerie pour les enfants, Planète Grenouille et un Insectarium.
La galerie de l'Évolution était très intéressante, elle est sur quatre étages; le seul point ennuyant est qu'elle est tenue dans la pénombre.
Il y avait beaucoup de classes d'élèves du primaire et secondaire avec leurs professeurs, c'était jour de sortie éducative mais cela ne nous a pas dérangé.
Au contraire, une occasion d'avoir de l'animation et de jaser avec quelques-uns des profs.

Le Jardin des Plantes est attrayant par toutes les couleurs des fleurs et des arbustes et il ne faut pas manquer la grande serre avec des séparations entre les plantes des climats humides et chauds de la jungle, les climats de la Nouvelle-Calédonie, le climat tempéré et pour finir, climat désertique.

Tout cela a occupé pas mal notre journée et nous a fait oublier le ciel gris et maussade.

Le soir, nous décidons de fêter notre dernière soirée par un dernier repas dans une brasserie-resto plus haut de gamme, soit le Bofinger.

Comme nous n'avions pas réservé, nous avons donné notre nom et attendu 40 minutes mais cela valait la peine.
Beau décor, personnel souriant et courtois, bons vins et un repas à tomber par terre:

Huîtres fraîches, choucroute (que je n'avais jamais goûté) et crème brûlée.

Direction appartement ensuite car on se lève tôt pour prendre le car d'Air France en direction de l'aéroport CDG.

- - - -

J'ai trouvé ce moyen de transport génial:

Nous avons pris un taxi (trop de bagages lourds) à partir de l'appart jusqu'à Gare de Lyon.

Devant, vous avez l'arrêt des cars Air France; ils passent aux demi-heure.
Pour 17 euros, transport durant environ 45-50 minutes jusqu'à l'aéroport de Charles de Gaule, genre bus de voyageurs, confortable et chauffé.

Retour avec Air Transat:

Sur mon portable le matin, je me rend compte que le vol de 11h10 est reporté à 13h10. Cela nous donne le temps d'être plus relax, alors bonne chose!

Cependant, arrivée à l'aéroport, nous apprenons que le vol de retour TS511 décollera juste vers 14h30. (problèmes techniques avec l'avion).

Nous prenons le tout avec philosophie car étant retraités, nous n'avons pas à nous soucier d'un retour au travail quelconque! ;-)

L'avion décolle finalement vers 15h00 mais aucun incident ni même turbulences au retour.

Bon j'espère que vous ne m'avez pas trouvé trop longue! wink

Si vous avez des questions et que je peux y répondre, cela me fera plaisir!

Quel régal ce matin, je t'envie de faire d'aussi beaux résumés.

C'est certain qu'un jour je vais retourner à Paris, il y a tellement à voir et à faire.

Merci de Partager Diama, c'est grandement apprécié yes

J'vais revenir un peu plus tard, je pense qu'il manque 1 ou 2 journées.

Merci Diama, j'ai quelques bons souvenirs notre séjour d'une semaine à Paris il y a 7 ans,  un appartement loué par une dame de Montréal.

Tican

 

Merci Diama pour ton résumé.

@Laurence,  je ne sais pas ci cela a changé pour le palais de Versailles mais quand on avait la carte musée il y avait une file pour ces cartes et moins d'attente.

Pour ma part, j'y étais tôt et hors saison, alors pas d'attente.

Merci encore Diama.

commenter