Forum | Voyages à Rabais® votre professionnel du voyage clavardage

Petit résumé Corse-Sardaigne

Nous sommes partis du 28 juin au 27 juillet. Nous avons fait un très beau voyage. Nous sommes arrivés sur un vol vers Nice. Nous avons opté pour une formule achat-rachat pour la voiture, meilleur prix qu’une location étant donné que c’était pour une période d’un mois.  Assurances sans franchise, véhicule neuf et immatriculé au nom de mon conjoint. J’avais réservé différents sortes d’hébergements : des hôtels familiaux, des studios, des appartements et des bed & breakfast. Cela faisait une certaine variante.

Nous avons pris un ferry avec la voiture de Nice vers la Corse, c’est une traversée de 5 heures.  Étant donné que la Sardaigne est située au sud de la Corse, nous avons fait le côté Ouest et ensuite nous avons pris un ferry pour la Sardaigne, c’est une traversée de 45 minutes. Nous avons fait le côté ouest de la Sardaigne, ensuite le côté Est tout en remontant pour reprendre le traversier vers la Corse et faire sont côté Est de manière à faire une boucle.

La Corse est spectaculaire, les montagnes sont magnifiques et les paysages grandioses. On l’appelle l’île de beauté et elle porte très bien son nom. Nous faisions nos visites le matin et l’après-midi on allait à la plage. Les commerces et autres sont fermés de 13h à 16h parce qu’il y fait trop chaud. Le thermomètre oscillait autour de 40 celcius. Les plages sont très belles et l’eau très claire et chaude, on se sent un peu comme dans le sud. Il y a de très belles villes à visiter mais certains villages sont à couper le souffle. Quel plaisir de s’arrêter à une terrasse et prendre un bon rosé bien frais.

La Sardaigne était très bien mais moins spectaculaire que la Corse. Il y avait de très beaux paysages, des beaux villages et de très belles plages et on y mange très bien.

Nous avons passé 18 nuits en Corse,  9 nuits en Sardaigne et 1 nuit à Nice avant notre retour au Québec.

En Corse, souvent, à l’entrée et à la sortie des villages, il y a le nom de celui-ci d’inscrit sur un panneau en langue corse et en langue française mais la langue française a été cachée avec de la peinture pour protester. Les corses veulent préserver leur langue un peu comme nous au Québec.

Nous avons passé 18 nuits en Corse,  9 nuits en Sardaigne et 1 nuit à Nice avant notre retour au Québec.

En Corse, souvent, à l’entrée et à la sortie des villages, il y a le nom de celui-ci d’inscrit sur un panneau en langue corse et en langue française mais la langue française a été cachée avec de la peinture pour protester. Les corses veulent préserver leur langue un peu comme nous au Québec.

Il faut être prudent sur les routes des deux îles surtout en Corse car les routes sont très étroites et sinueuses. Des troupeaux d’animaux traversent sans prévenir : des chevaux, des vaches, des chèvres et des moutons.

Il y a de nombreux sentiers pédestres mais qui sont souvent intermédiaires à difficile. Étant donné qu’il faisait très chaud, nous en avons fait que deux. C’est un voyage différent des voyages que l’on fait habituellement.  

Avant notre retour au Québec, nous avons couché à Nice et nous en avons profité pour aller nous recueillir auprès du Memoriam dédié aux personnes tuées le 14 juillet lors de la fête des français, c’était très impressionnant et triste.

Nous avons fait un très beau voyage et avons beaucoup de souvenir dans nos têtes.

Et juste pour savoir combien vous a couté la voiture ,nous sommes a préparé un voyage de 3 semaine dans le sud de la france et je prévoie soit loué ou achat/rachat 

Merci beaucoup pour ce résumé, effectivement la Corse semble spectaculaire!  une collègue a fait ce trip il y a 2 ans environ et semble avoir beaucoup apprécié.

La voiture a coûté 1300$ pour un mois, assurance sans franchise incluse. C'était une Peugeot.

Merci bcp pour la réponse 

Bonjour July,

La Corse est un de mes coups de coeur parmi mes voyages.  Nous y avions passé 21 jours.   Nous l'avons fait du nord au sud et de l'est à l'ouest. 

Je me souviens comme c'était stressant au début sur les petites routes sinueuses avec précipices qui longeaient la route.  On craignait le face à face.  Ça prenait des nerfs d'acier pour conduire sur ces routes. 

J'aime bien votre avis comparatif de la Sardaigne où je ne suis pas allée avec la Corse.

J'aimerais savoir comment c'était pour les repas.  Est-ce qu'il y a des épiceries à grande surface.  Quand j'y suis allée c'était compliqué pour se trouver de la bouffe.

Et, il n'y avait pas beaucoup de restos. 

J'ai adoré mon voyage mais pour la nourriture dans les années 90 c'était soso.

Dans le temps, ils étaient séparatistes.  Il voulait se séparer de la France et faisait sauter une bombe de temps en temps.  Pendant, que j'y étais, ils en ont fait sauter une à près d'un kilomètre où je demeurais. 

Mais, on était en sécurité,  Ils ne s'attaquaient pas aux touristes leur principal gagne-pain.

 

 

Sur les routes, les locaux circulent très vite et ne sont pas toujours sur leur voie. Nous avons très bien mangé dans les restos, les spécialités corses sont très bien. Dans les villes il y a des épiceries à grande surface mais rares dans les villages. Vous trouverez par contre boucherie, fruiterie et boulangerie. Dans le temps eux aussi étaient séparatistes un peu comme nous au Québec. Maintenant ils veulent protéger leur langue corse mais se font imposer le français. Nous nous sommes toujours sentis en sécurité, les gens sont sympatiques et très aidants.

commenter