Forum | Voyages à Rabais®

Nolitours et St.Andres

Général

Pour ceux et celles qui se posait la question, voici la réponse:

San Andres est, avec Aruba, une des deux destinations qui ont disparu des brochures des voyagistes actifs au Québec. Pourquoi donc?

Pendant plus de 10 ans, Nolitours a programmé San Andres par vols directs au départ de Montréal. L’automne dernier, comme la demande n’était pas suffisante pour remplir un avion au départ de la métropole québécoise, l’appareil affrété par le voyagiste partait de Toronto et effectuait une escale à Montréal, avant de mettre le cap sur cette île colombienne.

« Mais avec l’augmentation fulgurante des coûts du carburant, l’opération n’était pas rentable, parce que les avions consomment énormément de carburant à l’atterrissage et au décollage », explique Denis Codère, vice-président commercialisation de Transat Tours, à qui nous avons demandé des explications.

« D’autres considérations nous ont incités à retirer cette destination de notre programmation au départ de Montréal, cette année, poursuit-il. D’abord, certains hôtels qui nous consentaient des tarifs très intéressants se sont montrés plus gourmands, parce que des grossistes d’autres pays étaient prêts à payer plus cher pour leurs chambres. »

« Par ailleurs, nous avons eu besoin de l’appareil qui effectuait la liaison de Montréal à San Andres pour desservir d’autres destinations plus rentables », conclut M. Codère.

La demande pour San Andres n’a jamais atteint les proportions de la demande pour Cancun ou Punta Cana, tant s’en faut! Les dirigeants de Transat réussissaient à susciter un certain intérêt sur le marché québécois lorsque les prix s’avéraient intéressants. Ce qui, semble-t-il, n’est plus le cas cette année.

André Désiront

Source: Tourisme Plus

Merci Joleb, intéresant à lire !

commenter
Répondre