Forum | Voyages à Rabais®

Vacances tragiques en Jamaïque

Général

Mise à jour: 19/12/2008 04:55  
Exclusif
Vacances tragiques
(Jean-Philippe Pineault
Le Journal de Montréal
 
Le corps d’Éric Roy n’a pas encore été retrouvé. © Photo Le Journal

Les vacances de rêve d'un jeune couple en Jamaïque ont tourné au cauchemar. Éric Roy, un Québécois de 26 ans, est mort en tentant de sauver sa conjointe tombée d'une falaise dans une mer déchaînée, en pleine nuit.

Pour leur premier voyage, le couple de Longueuil, sur la Rive-Sud, avait choisi l'hôtel Samsara Cliff Resort, dans la région de Negril.

Arrivés sur place le 11 décembre, les deux amis d'enfance qui partageaient leur vie depuis sept mois se sont rendus sur une terrasse de l'hôtel sur plombant l'océan afin de prendre des photos.

Pendant que le jeune homme prenait des clichés de sa conjointe, vers une heure du matin, celle-ci a été engloutie par une énorme vague et entraînée dans un caniveau servant à évacuer l'eau de la terrasse recouverte de béton.

Une vingtaine de pieds plus bas, dans les eaux tumultueuses, la jeune femme a appelé à l'aide.

Sans faire ni une ni deux, le jeune briqueteur de profession s'est lancé dans la mer.

«Il l'a rejointe, mais il était tellement fatigué de combattre les vagues qu'il s'est agrippé à elle. Ils se sont lâchés pour ne pas couler et ils se sont perdus», a raconté la mère du disparu, Linda Fraser, rencontrée hier au domicile familial de Boucherville.

Un miracle

Pendant près de trois heures, la jeune femme a dérivé dans les vagues violentes. Dans l'obscurité la plus totale, elle a continué de crier à l'aide dans l'espoir d'être retrouvée.

Trois jeunes Jamaïquains qui passaient sur une route près du rivage ont entendu ses cris.

Courageusement, l'un d'eux a décidé de sauter à l'eau pour la ramener sur la terre ferme. Après plusieurs minutes d'efforts, il est parvenu à la sauver.

«C'est un miracle qu'ils l'aient entendue. Mais le premier héros, c'est Éric», a ajouté Mme Fraser.

Pénibles moments

Les parents d'Éric Roy, qui se sont rendus en Jamaïque cette semaine pour trouver des réponses, traversent des moments très difficiles.

«Je suis certain qu'il est mort, mais j'ai espoir qu'on finisse par retrouver son corps», a soufflé Christian Roy.

«Vous savez, c'est notre seul enfant... ben, c'était», a-t-il laissé tomber péniblement.

http://www.canoe.com/infos/societe/archives/2008/12/20081219-045500.html


Comme c'est triste! Ah les falaises c'est tellement dangeureux! MonalisaGlisser et Déposer

Je ne sais pas pourquoi mais les gens en vacances ont tendance a être moins prudents (moi y compris) c`est tellement dommage lorsque des malheurs comme cela arrivent.

Non mais c'est donc ben triste... Glisser et Déposer

Glisser et Déposer condoléances à toute sa famille..

Célyne Glisser et Déposer

Quelle tristesse.... Courage à toute la famille...

Écho

quelle tristesse eric roy se classe au rang de hero dans ma tete a moi

Nonnnnnnnnn  mais .elle fesais quoi sur le bord de la falaise a 1h00 du matin 

le rhum Appleton a surement pas aider .....Glisser et Déposer

Pas fort ton commentaire!Glisser et Déposer

Lena

Je connais les parents d'Éric ils sont dévastés c'était leur fils unique je crois de mauvais goût de faire des suppositions lorsque les gens vivent un drame.

Franchement, il y a des gens ici vraiment cruelles, je ne comprends pas ces personnes qui peuvent faire des suppositions, réfléchissez avant de parler, c'est tellement triste cette histoire.  Moi je sympatise avec la famille.

Lise!

Glisser et Déposer Pas fort les commentaires disgracieuxGlisser et Déposer

Janou25Glisser et Déposer

commenter
Répondre