Forum | Voyages à Rabais®

Enfants disparus

Général

L’ASFC, Enfant-Retour Québec et Aéroports de Montréal s’associent afin de donner plus de visibilité aux enfants portés disparus

Montréal (Québec), le 15 mars 2012 – À compter d’aujourd’hui, des affiches d’enfants portés disparus seront diffusées sur une centaine d’écrans ACL dans l’aérogare de l’aéroport Montréal-Trudeau. En tout, 16 photos d’enfants recherchés paraissent maintenant sur les écrans du réseau aéroportuaire d’Astral Média.

Cette initiative découle d’une entente entre l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), Enfant-Retour Québec et Aéroports de Montréal (ADM). Toute personne détenant de l’information concernant un enfant porté disparu est priée de communiquer avec les autorités policières ou avec la ligne sans frais de surveillance frontalière de l’ASFC au 1-888-502-9060.

« Tous les jours, les agents de l’ASFC démontrent qu’ils ont à cœur d’identifier les enfants portés disparus lorsque ces derniers passent à la frontière, a dit l’honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique. Depuis 1986, dans le cadre du programme Nos enfants disparus, ils ont contribué à ramener plus de 1700 enfants disparus ou enlevés auprès de leur famille. »

« Nous tenons à remercier l’ASFC et ADM pour cette merveilleuse initiative. Avec plus d’un million de personnes par mois qui circulent à l’aéroport, la diffusion de ces photos permettra à toutes ces paires d’yeux de voir le visage de ces enfants, et peut-être de faire une différence dans la vie des familles éprouvées. C’est aussi une excellente opportunité de sensibiliser les voyageurs sur le phénomène des disparitions d’enfants », a souligné madame Pina Arcamone, directrice générale d’Enfant-Retour Québec.

Les voyageurs peuvent éviter les délais aux points d’entrée canadiens en s’assurant d’avoir les pièces d’identité des enfants qui voyagent avec eux, quel que soit leur âge. De plus, les parents qui partagent la garde d’un enfant devraient avoir sur eux des documents légaux sur leurs droits de garde. Tout adulte qui n’est pas le parent ou le tuteur légal d’un enfant devrait avoir sur lui une lettre de permission du parent ou du tuteur légal ainsi que les pièces d’identité de l’enfant. Pour plus d’information, consulter le www.nosenfantsdisparus.gc.ca.

Le programme Nos enfants disparus est le fruit d’un partenariat entre la Gendarmerie royale du Canada, l’ASFC, le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international ainsi que le ministère de la Justice.

Très bonne initiative

Lors de notre voyage familial en Jamaique en 2007 nous étions 11 dont 3 bébés de 5 mois, 15 mois et 2ans. Lors de l'enregistrement au retour, bien que nous avions 11 passeports et que les passeports n'étaient pas exigéa, ils ont retenu la file au moins 45 minutes pour nous faire avancer un à un, regarder nos passeports, prendre les 11 passeports en même temps, aller en arrièrte avec nos passeports, revenir à l'avant, nous identifier encore un à un et finalement nous avons su qu'il y avait eu un enlèvement d'enfants ce qui avait provoqué cela. Bien évidemment que ça n'avait rien à voir avec nous

commenter
Répondre