Nous recevons en ce moment un fort volume d'appels. Si votre opération peut être faite en ligne, nous vous invitons à utiliser nos plateformes numériques. Merci de votre compréhension.


Ai-je bien compris.

Autres

Selon ma compréhension Justin nous en passe une petite vite.

Il dit que pour prendre l’avion nous devons avoir une preuve  de double vaccination OU faire une assermentation, c’est-à-dire jurer que l’on est vacciné.  Alors, si je ne suis pas vaccinée et veut voyager à tout prix.  Je vais jurer que je suis vaccinée.

Il y a plusieurs années quand on voulait voter d’avance on avait qu’à aller au bureau de vote et jurer que l’on serait en dehors du pays.  Alors si c’est ce genre d’assermentation on ne sera pas protégé.

J’aimerais avoir votre avis là-dessus en espérant très fort m’être trompée. 

(Le premier ministre Justin Trudeau n’a pas précisé quels groupes religieux s’opposent aux vaccins contre la COVID-19 lorsqu’on lui a posé la question, mercredi. En revanche, il a noté qu’elles seraient « extrêmement limitées et difficiles à obtenir », et qu’une « conviction personnelle » antivaccin ne suffirait pas.)

Même si la personne jure ca va lui prendre une preuve. Il laisseras pas passer ça et j'en suis bien heureuse. 

Même les tatas des groupes religieux, les anti vaxx, les complotistes. Ils resteront chez eux.

Je trouve que c’est un non sens qu’il accepte qu’une personne non vaccinée à cause de ses convictions religieuses prenne l’avion.  L’anti-vaccin à des convictions aussi.  Quelle est la différence.

Cela veut dire que je jouerai à la roulette russe lors de l’achat d’un billet d’avion.


Non, il n'y a pas d'exemption religieuse pour les voyages ou d'assermentation. C'est seulement pour les fonctionnaires fédérales.

Il va avoir une courte période de transition du 30 octobre au 30 novembre ou un test négatif va être accepté. Après le 30 novembre, nous allons devoir prouvé que nous avons les deux doses.

Toutefois, des accomodements pourraient être pour pour tenir compte des besoins uniques des voyageurs provenant de collectivités de petite taille ou éloignées, dont certaines ne sont pas accessibles par voie routière, et s’assurer qu’ils sont encore en mesure de voyager et de bénéficier de services essentiels à leur bien-être médical, sanitaire et social, et de retourner dans leurs collectivités en toute sécurité.

Pour plus d'info: https://www.canada.ca/fr/transports-canada/nouvelles/2021/10/exigences-relatives-a-la-vaccination-obligatoire-contre-la-covid-19-pour-les-employes-du-secteur-des-transports-sous-reglementation-federale-et-ses.html


commenter
Répondre