Consulter notre page "Questions les plus fréquentes" afin d'obtenir des réponses à vos questions.


Cuba a déjà perdu beaucoup de touristes Russes

Hôtels sud

Article du Havana Times (en anglais)

Voici la traduction d'un extrait:

Le marché russe a nettement augmenté à Cuba ces dernières années, au point où il est devenu le plus dynamique de l'île. En 2019, 178 000 touristes du pays eurasien sont arrivés sur l'île. En 2020, avec la crise du covid-19 déjà en cours, le nombre est tombé à 63 562 Russes, mais en 2021, il est passé à 121 949, un bon chiffre relatif malgré les chiffres mondiaux catastrophiques du tourisme cubain pendant la pandémie.

L'île n'a pas été en mesure de regagner le terrain perdu, notamment contre la République dominicaine, dont la stratégie lui a permis d'atteindre des chiffres record. Les Russes, en effet, ont commencé l'année dernière à préférer l'île voisine à Cuba et en novembre seuls 8 019 sont arrivés, contre 21 387 voyageant vers son concurrent, qui, sans aucun doute, sera également touché par les sanctions.

................................................................

Les autorités cubaines se sont alignées sur la Russie dans cette crise, comme prévu, car au milieu d'une ruine économique généralisée, Moscou est l'un des rares alliés restants de l'île.

Cependant, les sanctions économiques imposées non seulement par les États-Unis et l'UE, mais aussi par le Japon, le Canada, l'Australie et la Corée du Sud, vont bientôt faire une brèche dans l'économie russe, dont la taille ne dépasse pas celle de l'Espagne* (elle est en 11ème place au classement mondial par PIB), et il est facile de prévoir qu'il n'y aura pas de cadeaux pour ses partenaires latino-américains.

Tous – le Venezuela et le Nicaragua, mais peut-être aussi le Brésil, qui n'a pas encore condamné l'invasion russe – seront également touchés par des mesures comme celle-ci. "Ce qu'il faut prendre en compte, c'est que les sanctions contre la Russie sont si fortes qu'elles auront un impact sur les gouvernements qui ont des affiliations économiques avec la Russie. Le Venezuela va commencer à ressentir cette pression, le Nicaragua aussi, ainsi que Cuba », a déclaré Juan González, sous-secrétaire d'État américain adjoint aux affaires de l'hémisphère occidental, dans une interview à Voice of America.

Selon les calculs d'Ator, plus de 150 000 touristes russes sont actuellement à l'étranger, et plus de 27 000 d'entre eux dans des pays ayant des problèmes directs pour leur retour. Les agences Rosaviatsia et Rosturism, toutes deux publiques, travaillent désormais avec le ministère des Affaires étrangères pour faire sortir leurs citoyens des pays européens qu'ils visitent actuellement.



Excellent texte

Politiquement j'ai toujours supporté la révolution Cubaine et condamné les sanctions américaines, mais aujourd'hui avec la monté des mouvements de droite, les nuances ne sont plus possible pour moi. Je choisis la démocratie et les libertés ainsi que la concurrence mais avec des contres pouvoirs importants qui assurent une justice sociale et une répartition équitable de la richesse. Les régimes totalitaires ne nous laisse aucune place pour se faire entendre et changer des décisions que nous trouvons injustes. Donc en conséquence je ne vais plus voyager à Cuba car il supporte les dictateurs. La révolution Cubaine était contre la dictature....ironie

J’aime bien votre dernière phrase.

Je comprends ton point de vue et il se défend bien.  Je crois que les USA ont un grand rôle à jouer pour ramener Cuba à la démocratie. Fidel Castro n'était pas communiste lors de la révolution. La réaction des USA l'a poussé dans les griffes du diable, façon de parler. Puis il y a eu la crise des missiles... N'eut été de Trump et son désir de plaire aux anti-Cubains de la Floride, Cuba serait en mode détente.  Je ne vois pas comment la marche du peuple cubain vers plus de liberté pourrait être entravée.  Malheureusement, quand on a rien, on a rien à perdre.  Les autorités cubaines ont tout à perdre à se coller sur la Russie.  Les Cubains voient ce qui s'y passe et la propagande gouvernementale ne pourra rien y changer.

Pour ma part, je continuerai d'y aller car je sais que les devises étrangères sont nécessaires et grandement appréciées. Aussi, parce que c'est un beau pays, avec un peuple qui mérite qu'on s'intéresse à lui.  Malgré tous les reproches qu'on peut faire au gouvernement cubain, tous les cubains reçoivent une éducation de qualité.  Un peuple éduqué est un peuple libre... ou en voie de le devenir.

Bien dit.

Départ 31 mars Holguin, 2 semaines.

😍

N'importe quoi !!!!

Oui ta position est bien défendable et je respecte ça comme bon démocrate que je suis.

Mais moi je fais le tour des pays que j'ai supporté et je suis un peu décourager.

Je supportais Daniel Ortega et la révolution sandiniste, Hugo Chavez, Manduro par la force des choses mais là eux aussi supporte Poutine et je dis bien Poutine.

Après 4 ans de Trump et une droite autoritaire qui monte en flèche je ne suis plus capable de me résonner pour les peuples surtout après avoir vu le courage des Ukrainiens qui ont éjecté le pouvoir Russe et instaurer une démocratie et leur désir de se joindre à l'union Européen bien là je me dis que les Cubais fassent pareils.

Je sais que je suis dur avec mes propos et que c'est facile à dire bien au chaud dans ma demeure.

Mais le prix à payer c'est le prix à payer, imagine 20ans de prison pour une manifestation lui aussi fait partie du peuple éduqué mais il n a pas le droit de s'exprimer.

En tout cas je te souhaite des beaux voyages à Cuba et j'espère qu'un jour que je vais avoir assez d'éléments positifs pour y retourner.  CIAO


Seadanyan, belle réflexion.


commenter
Répondre