Nous recevons en ce moment un fort volume d'appels. N'hésitez pas à utiliser notre site web pour répondre à vos interrogations. Merci de votre compréhension.


Día de Los muertos México

Anecdotes de voyage

Bonjour, voici mes observations concernant la célébration del Día de los muertos ici à Rincón de Guayabitos. Je me trouve sur la côte ouest du Mexique à environ 1hr15 au nord de Puerto Vallarta. La fin de semaine a été très mouvementée sur la plage. Il y avait beaucoup plus de monde qu’à l’habitude. Il s’en est bu de la tequila messieurs dames. Plusieurs de ces personnes revenaient à leur lieu de naissance pour pouvoir aller honorer leurs morts. Avant vous parler de cela,  je vais vous parler un tout petit peu de l’Halloween ici. Je vous rappelle que je ne suis pas dans une grande ville, où la situation doit être différente, mais dans un village où les gens vivent au jour le jour. J’ai questionné des adultes pour leur demander comment ça se passait, est-ce que dans leur jeunesse ils avaient passer les maisons pour recevoir des friandises, et la réponse unanime a été non. Non, parce que personne n’avait alors les moyens financiers pour acheter des bonbons. Et, c’est toujours le cas aujourd’hui. Donc, les enfants ne passent pas les maisons, mais font tous les commerces de la rue principale où ils reçoivent un bonbon chacun jusqu’à épuisement des stocks. Ils sont à peu près tous déguisés en squelette, donc, du noir et du blanc qui se promènent sur la rue 😁 El día de los muertos se passe sur deux jours. Lundi le premier novembre les gens honoraient l’âme des enfants morts et aujourd’hui le 2 novembre, celui des adultes. Le tout se passe dans les différents cimetières. Les voitures sont laissées ici et là, parfois le long de l’autoroute (ils appellent ça une autoroute, mais ce sont deux voies qui se rencontrent…), ce qui crée parfois des accidents. Les gens m’ont dit que ce n’est pas le bon moment pour prendre l’autobus pour aller à Puerto Vallarta mettons. Donc, les gens apportent une photo de la personne décédée, des chandelles pour la lumière, de la nourriture que la personne aimait manger, le pan de muerto, genre de brioche que l’on pouvait acheter à peu près partout cet fin de semaine, sans oublier les fleurs oranges qui s’appelent cempasuchil. Vous en avez un exemple ici :  😀 😀 😀https://www.elsoldemexico.com.mx/circulos/turismo/donde-comprar-cempasuchil-bonito-y-economico-en-cdmx-5927122.html


Le tout est très solennel, mais en même très festif. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas macabre du tout. Les cimetières resplendissent d’orangé et les familles fêtent en l’honneur de leurs disparus. Et, en passant autant les gens ici aiment me poser des questions sur ma vie au Canada, autant ils aiment répondre à celles que je leur demande 😁

Bonjour Alakazou27,

Toujours aussi intéressant de vous lire. Vous venez de confirmer ce que mon fils m'a raconté hier en revenant de chez sa copine. Elle est Mexicaine mais vit à Montréal depuis 2014. Elle lui a fait célébrer la fête des morts dimanche et c'est en plein ce qu'il m'a raconté; ils ont mis de la nourriture un peu partout dans son logement que les personnes décédées dans sa famille aimait. Aussi, elle lui a montré comment préparé une soupe au maïs (assez long car il devait mon fils faire tremper les grains de maïs). Aussi, apparemment, voilà très très longtemps, elle lui a mentionné que les os humains était mis dans la soupe...le coeur me levait lorsqu'il m'a raconté cela. Je lui ai dit tu me niaises... et bien non. Apparement les Aztèques faisait cela et c'était même vénéré. J'aimerais ça savoir si vous avez déjà entendu ce genre d'histoire de la part des villageois. Sa copine a toute sa familledans la ville de Mexico et autour dans certains villages et s'en va pour le temps des fêtes avec mon fils car l'an dernier les voyages étaient plus compliqués.

Profitez bien de vos petites vacances. Je vous envie! 

Sylvie B. 

         

Bonjour SBernard, oui effectivement j’ai entendu aussi cet histoire d’os, mais je pensais avoir mal saisi. Je vais essayer d’en savoir plus aujourd’hui et je vous reviens là-dessus 🙂 Je profite bien de ma dernière semaine et après vivement la neige ! J’adore la neige, beaucoup beaucoup de neige. Probablement parce que je n’ai pas de voiture, ni d’entrée de maison à déneiger 😀

Très intéressant ce que vous nous racontez ce matin Alakazou.

Les fleurs sont des soucis, au Québec nous disons Marigold ou oeillet d'inde.


Bonjour Intrépide, merci c’est gentil. Je reviens de la plage, il faisait tellement beau. Toute cette beauté, cette chaleur, le bruit des vagues doivent sûrement jouer un rôle dans le fait que les gens ici semblent tellement heureux, malgré le fait qu’ils ne possèdent à peu près rien. Même moi, l’ultra contrôlante, je suis rendue “presque” zen après 7 semaines de tant de beauté😎. Faut dire que je n’ai jamais vu autant de dents que dans les dernières semaines, disons que dans la bus à Québec, les sourires se font pas mal plus rares🙄 Les gens ici rit tellement, c’est beau à voir et à entendre. Ça rit parce qu’il y a des vagues, ça rit lorsque l’un d’entre eux pique du dos dans le sable après avoir vainement essayer de s’assoir sur une micro chaise, pas de bras. Ça  hurle de rire lorsqu’il y en a un qui perd ses boxers dans l’eau, la plupart se baignent tout habillé ou en sous-vêtements qui ont souvent survécus à la première guerre,  et qui ont un certain lousse dans l’élastique 🙂 Donc, aujourd’hui c’était la fête des morts, mais avec vraiment pas une atmosphère macabre, loin de là.

@alakazou27,

Un gros MERCI! Effectivement, j'aimerais bien savoir si cette histoire est vrai.. et pourquoi pas...???

Vous allez être bien contente car d'après mes rosiers dans ma cour (ils sont exceptionnellement haut cette année), et les prévisions des agriculteurs ont devrait avoir un hiver avec beaucoup, beaucoup de neige. J'aime mieux la neige que de la glace et / ou de la pluie verglaçante!

Bon repos auprès de la Beach...Profitez-en bien,

Sylvie B. 

  

Bonsoir SBenard, un mexicain m’a donné un cours d’histoire gratuit aujourd’hui sur l’histoire des os des défunts.  C’était tellement intéressant et ensuite il m’a fait écouté un petit bout d’une vidéo sur Youtube pour que je puisse voir de visu de quoi il parlait. Effectivement, présentement dans certains états mexicains, mais pas ici dans celui de Nayarit, les gens déterrent leurs morts après qu’ils aient passé trois ans en terre. Ils nettoient ensuite tous les os du défunt et les exposent pour que les gens puissent les voir. Ils sont comme dans un petit casier avec une ouverture sur le devant, d’où les gens les voient. En préparation del día de los muertos, ils s’assurent que les os sont bien nettoyés, ils déposent autour des plats avec la nourriture que la personne décédée aimait, et souvent ils mangent aussi sur place, comme pour partager un repas avec le mort. Par contre, personne n’a corroboré l’histoire des os dans la nourriture. C’est plutôt de la nourriture dans des plats en compagnie des os de la personne ou de plusieurs membres d’une famille. Je sais que cette vidéo est en espagnol, mais les images parlent d’elles mêmes. Vous pouvez voir ici de quoi je parle. Bonne fin de soirée.

https://youtu.be/foJJnMAWQBU

Bonjour Alakazou,

Merci pour votre temps et générosité. Très intéressant le vidéo et ce même si il est en Espagnol.  

j'ai appris beaucoup et je vais pouvoir échanger et questionner un peu plus la copine de mon fils concernant ces moeurs et coutumes.   

Je vous souhaite une très belle journée au bord de la mer!


Sylvie B.  

Merci. C’est gentil. Effectivement, il fait une journée superbe.  Je reviens d’une longue marche sur la plage pour observer le lever du soleil qui est toujours magnifique. Beaucoup de gens étaient déjà dans l’eau, profitant au maximum de leur journée 😁

Intéressant votre vidéo.  Cela m'a rappelé un film que j'ai vu dernièrement des Aventuriers.  C'était en Inde et les hindous vont au cimetière célébrer leur mort, ils s'installent devant le pierre tombale et mangent un bon repas avec la nourriture qu'ils ont apportée.

Merci pour votre partage.

Bonjour intrépide, j’avais aussi remarqué que cette coutume se faisait aussi en Indonésie et qu’eux habillent leurs morts. Vraiment très différent et quelque peu dérangeant avec ce que l’on est habitué de voir au Canada. Les Mexicains ont un rapport face à la mort, ainsi que face au lien familial très différent du notre. On peut voir ce lien familial très fort lors d’une journée à la plage. Lorsque je mentionne que les familles sont en nombres importants la fin de semaine, je parle des vieillards que l’on trimballe dans le sable en chaise roulante ou avec sa marchette, pour finalement l’installer sous un parasol avec souvent un grand bol d’eau de mer pour y tremper les pieds, autant que des nourissons qui sont allaités directement à la plage. Toute la famille, oncles-tantes, cousins-cousines vieux et jeunes participent. Cela se voit facilement par les longues rangées de tables, parasols et chaises de toutes sortes qui recrée leur bulle familial. Tellement inspirant pour celle qui est toute seule en-dessous de son parasol 😍

commenter
Répondre