Publications de masterpace

Créer une nouvelle discussion

Attraper la COVID dans le sud: quarantaine?

Hôtels sud

Bonjour,

Nous partons prochainement pour la République Dominicaine. Que se passe-t-il si l’un de nous attrape la COVID là-bas et est symptomatique? Est-ce que l’hôtel nous met en isolement dans notre chambre? Est-ce qu’on peut prendre le vol du retour si on est toujours positif?

Aucun test COVID est requis pour le retour.


Merci. Cependant, si on a des symptômes de COVID durant le voyage, est-ce que les autorités locales peuvent nous demander de passer un test pour la COVID (PCR ou autre)?

Tout pays peut demander n'importe quel test lors de votre entré dans leur pays

N'importe quel test je précise

Tout hôtel qui se respecte va vous isoler pendant, au moins, 5 jours.  En Italie, la personne positive et la personne qui l'accompagnait, même négative, étaient isolées.

Pour le retour. vous pouvez très bien être positif et revenir.  Si c'est le cas, SVP, portez un masque.  Un KN95 est encore mieux.   

Plusieurs personnes de mon groupe étaient positives lors de mon retour à la mi-octobre.  À ma connaissance, à Dorval, aucun test n'a été demandé, même si le personnel de Transat avait été mis au courant de la situation avant notre embarquement à Rome. 

Bon voyage.

je pense que l important  il faut tout simplement avoir un masque..pour ne pas transmettre aux autres...il n y a plus de confinement 

Vous pouvez prendre l'avion pour revenir même si vous avez la Covid ce n'est plus interdit mais par respect pour les autre j'espère que dans cette situation , la personne atteinte portera un masque . il n'y a pas de test effectué à l’hôtel ou à l'aéroport de Punta Cana  .

Je vous dirais que ce n'est pas tout le monde qui est respectueux.

Au retour d'Italie à la mi-octobre, étant donné qu'une dizaine de personnes de mon groupe étaient positives, nous portions tous un KN95 et on se faisait regarder dans l'avion.

Et Dieu sait si ça toussait de tous bords, tous côtés.  Un Québécois, de biais avec moi, la rangée derrière nous, qui voyageait avec sa femme, toussait, mouchait, éternuait, reniflait, sans masque, sa conjointe non plus.  Durant un gros 8 heures.  Une heure avant l'atterrissage, environ, en me retournant, j'ai vu qu'il portait un masque.  Était-il positif?  Aucune idée.  S'il l'était, il a dû contaminer la personne voisine de lui, sûrement la rangée à côté, en avant aussi.

Alors, ce n'est pas donné à tout le monde d'être respectueux, malheureusement. 

Bonjour,

Merci pour toutes vos réponses. En résumé, un bon nombre de voyageurs attraperaient la COVID durant leur séjour. La compagnie aérienne tolèrerait des passagers avec divers symptômes (toux, mouchage, etc.) sur le vol de retour. Par contre, sur place, si le personnel de l’hôtel constate qu’on est malade, il y a des chances qu’il exigent qu’on passe un test COVID et nous mette en isolement si positif.

Il n'y a pas de Police Covid dans les hôtels et on ne demande plus aux gens de s'isoler , c'est aux voyageurs de s'occuper de leur bien être et de leur santé , la République Dominicaine ce n'est pas la Chine ou la Corée du Nord ....!!!  

Ça dépend des hôtels et des pays.  Et de l'honnêteté des gens.

Je peux te dire qu'à l'hôtel où nous étions en Italie, les gens positifs et les personnes qui les accompagnaient, même si elles étaient négatives, ne pouvaient même pas sortir dans le corridor pour marcher.  Tous les repas étaient montés à la chambre.  Les gens avaient le menu la veille et ils choisissaient ce qu'ils voulaient manger.  Au bout de 5 jours, les gens pouvaient se promener avec le masque mais mangeaient seuls à une petite table à 2 et pas avec le groupe.  

Et, l'hôtel où nous étions, n'était pas le pire.  Beaucoup plus sévère ailleurs.

C'est certain que dans les pays du sud, ils n'ont peut-être pas les mêmes normes d'exigence en matière de santé concernant la Covid.  

Est-ce que l'hôtel peut demander de passer un test?  Je ne sais pas mais, je peux te dire que la très grande majorité des gens avait avec eux, une boîte de tests rapides.

Dès qu'ils ont appris que des gens étaient positifs, les employés au buffet ont commencé à porter un masque et des gants.  Et c'était eux qui nous servaient.  

commenter
Répondre

Bonjour,

Merci pour toutes vos réponses. En résumé, un bon nombre de voyageurs attraperaient la COVID durant leur séjour. La compagnie aérienne tolèrerait des passagers avec divers symptômes (toux, mouchage, etc.) sur le vol de retour. Par contre, sur place, si le personnel de l’hôtel constate qu’on est malade, il y a des chances qu’il exigent qu’on passe un test COVID et nous mette en isolement si positif.

commenter
Répondre

Merci. Cependant, si on a des symptômes de COVID durant le voyage, est-ce que les autorités locales peuvent nous demander de passer un test pour la COVID (PCR ou autre)?

commenter
Répondre

Cette histoire de tests aléatoires est la raison principale pour laquelle j’ai choisi une autre destination (la République Dominicaine) pour mon voyage en janvier. Ils peuvent choisir de façon arbitraire n’importe qui pour le test. Notre résultat peut être un « vrai positif » ou un « faux positif » et dans tous les cas, on se retrouve à la merci des autorités locales, qui peuvent nous placer en quarantaine dans un endroit misérable. Ça scrap des vacances. Voyager est déjà assez compliqué que ce n’est pas un risque que je veux prendre. Je respecte les gens qui sont prêts à prendre ce risque. Par contre, en cas de problèmes, qu’ils ne se fassent pas publier d’articles dans les journaux à leur retour comme quoi ils ont été mis en quarantaine et ont subi un traitement inhumain, etc. 

commenter
Répondre

Avez-vous voyagé en avion depuis la pandémie? Avez-vous porté le masque sans tricher? Des proches m’ont confié qu’après quelques heures, porter le masque devient plutôt un défi, même pour un individu en forme: ils ont admis devoir découvrir discrètement le nez ou une partie de la bouche. Un ami m’a dit qu’il a commandé des consommations tout le long pour éviter de devoir porter le masque. On voit les incohérences. 

commenter
Répondre

Le Canada devra se réveiller un peu. En Europe, le port du masque n’est plus obligatoire dans les avions et les trains. Pourtant, l’Europe a été beaucoup plus touchée par la COVID que le Canada (per capita). C’est le temps qu’on lève les restrictions du masque. Ça devient du contrôle excessif de la part de l’état. Je reviens d’une semaine au Club Med Charlevoix. Que bonheur de voir les GO et les GM (clients) avoir du fun ensemble comme avant. Les buffets, comme avant, où on se sert. Disco, danse sociale (crazy signs) collés avec des étrangers sympathiques. Comme dans le bon vieux temps. Personne de mon groupe n’a été malade, encore moins hospitalisé. 

commenter
Répondre

intrépide, par « étrangers », je vais référence à des gens en dehors de mon cercle de connaissances. j’ai déjà oublié le masque là-bas (c’est justement mon sujet) et me suis concentré sur le remonte-pente et la super vue du fleuve en redescendant. Quant aux « étrangers », ce n’était pas des américains  (il y en avait mais se faisaient rares). On a rencontré plusieurs couples québécois en vacances quelques jours. Qu’est-ce que vous avez apprécié et moins aimé du village de Charlevoix?

commenter
Répondre

Le vol de 4 heures est une chose. Mais, il faut ajouter les 3 heures à l'aéroport avant le départ, l'heure rendue à destination pour franchir les douanes et récupérer les bagages et l'autre heure pour se rendre à l'hôtel. Ça fait au moins 8 - 9 heures à devoir porter le masque. Le plus longtemps que j'ai porté un masque, c'est en attendant deux heures chez le concessionnaire. Comme je suis en télétravail, je ne porte pas le masque. Je n'ai donc aucune idée entre porter un masque deux heures ou huit heures. Est-ce vraiment plus difficile? Dans un avion, par respect pour les autres passagers et également pour ne pas avoir de problèmes légaux, on doit garder son masque, même si on se retrouve à avoir un malaise. C'est ce qui me rend réticent à voyager dans ces conditions. Maintenant, c'est possible que la nouvelle norme dorénavant sera de porter le masque dans les aéroports et à bord, pandémie ou pas. J'aurai un choix à faire pour continuer de voyager. 

commenter
Répondre

La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres. Je lis des témoignages de gens qui n'ont pas eu de problèmes avec le port du masque, voire que c'est facile de garder le masque toutes ces heures. J'aimerais bien avoir l'avis de gens ayant eu une expérience négative. Chaque personne est différente et le stress de prendre l'avion peut jouer comme facteur. Je ne voulais pas minimiser ou banaliser le besoin de protection ou d'hygiène. Je me demande si un jour, on va retrouver cette liberté d'avant.

commenter
Répondre