Publications de masterpace

Créer une nouvelle discussion

mableau, tout à fait d’accord avec vous. La solution qui fait mal est de fermer la frontière à tous les voyageurs, qu’ils soient citoyens ou résidents canadiens ou non. Qu’ils en assument les conséquences à l’étranger, peu importe ce qui leur arrive. Laissons-les « s’amuser » a l’étranger. Ce sera une bonne leçon de vie.

commenter
Répondre

J’espère au moins qu’on va tous les mettre en quarantaine ou isolement forcé.

commenter
Répondre

Le twitt va coucher sur la plage.

commenter
Répondre

J’espère que papi a fait son testament notarié, car ça risque fort d’être un aller simple pour lui.

commenter
Répondre

Les gens qui partent encore aujourd’hui ne pourront fort probablement pas être rapatriés dans une semaine. Les vols internationaux seraient complètement suspendus. Air Transat et cie. risquent de devoir les rapatrier avant vendredi ou avant que l’espace aérien soit fermé. 

Les touristes pris là-bas risquent aussi de ne pas pouvoir rester à l’heure hôtel. La chaîne Iberostar a déjà annoncé la fermeture temporaire de plusieurs hôtels à travers le monde. Présentement, les hôteliers opèrent à perte. Ils ne garderont pas un hôtel ouvert bien longtemps à 10 pour-cent de capacité! Ces gens n’auront aucun endroit pour se loger et s’il y a lockdown...

commenter
Répondre

Joj,

J’ai le même questionnement. J’ai suivi la situation de très proche et, à la lumière de la situation qui escalade rapidement, j’ai décidé de reporter mon séjour à Punta Cana (départ prévu aujourd’hui). 

Il y a les canadiens, déjà à l’étranger, qui tentent par tous les moyens d’être rapatriés au Canada et il y a ceux, qui ne sont pas encore partis, et qui décident malgré tout de faire un voyage d’agrément dans cette situation de crise où tout peut basculer instantanément. Est-ce que les grossistes vont loger ces touristes dans des hôtels comparables à leur forfait? Vont-ils être laissés à eux mêmes? Personnellement, si je partais présentement, j’en assumerais entièrement la responsabilité je m’assurerais de pouvoir me loger à mes propres frais pendant au moins un mois et pouvoir assumer les frais de voyagement pour le retour ($$$). 

Quoi qu’il en soit, les avions sont presque vides. Je me demande si ce ne serait pas plus rentable de simplement annuler ces vols plutôt que de les faire rouler à faible capacité.

commenter
Répondre

Je fais régulièrement du télétravail. Ce n’est pas trop un problème, en ce qui me concerne, et plusieurs amis. Je suis plus préoccupé par le fait que les agents aux douanes vous mettent en quarantaine dans une salle, avec d’autres individus potentiellement contaminés. 



commenter
Répondre

Je suis dans le même bateau, concernant ce dilemme. Je dois partir à Punta Cana ce dimanche. J’ai dû aviser le service de santé de mon employeur de mes intentions de voyage. Au retour, je vais devoir soumettre un formulaire concernant mes symptômes. Selon mes collègues et la situation qui évolue rapidement, je vais devoir faire du télétravail pendant deux semaines, à mon retour. Je suis gestionnaire pour une compagnie de télécoms, donc, j’ai les outils (VPN, WebEx, Teams, etc.). Ce qui m’embête, c’est le retour au Canada et d’être en mesure de pouvoir travailler du salon. Bien que je sois probablement plus en sécurité à Punta Cana qu’ici, il y a un mouvement de panique générale et les choses évoluent rapidement. Il ne serait donc pas surprenant que le fédéral impose des mesures draconiennes aux voyageurs de retour à l’étranger et ce, peu importe la destination. Cet aspect me rend indécis. De plus, un grand nombre de compagnies d’assurances ne couvrent pas l’hospitalisation en cas de corona. Ça ne m’inquiète pas. C’est plus les procédures au retour au Canada qui me « bougent ». 

commenter
Répondre

Cessons d’être hypochondriaques! Les médias sont en train de créer un état de panique. Trois pour-cent de taux de mortalité pour ce genre de virus, ce n’est rien. Dans le pire des cas, on attrape le corona et on reste à la maison à relaxer. Les individus décédés souffraient de malnutrition ou de maladies chroniques. Alors, ce virus n’est pas si mortel que ça.  En ce qui me concerne, je pars pour Punta Cana dans quelques jours. Je vais profiter de mon voyage au max. Ceux et celles qui annulent leur voyage dans le sud risquent de regretter leur choix.

commenter
Répondre